. Se démarquer, être soi : oui mais à quel point ? -

Se démarquer, être soi : oui mais à quel point ?

Posted by Harmony Com 0 comments

J’ai écrit de nombreux articles sur la technique ou le « comment faire ». Alors à présent je vous propose régulièrement des articles qui vont un peu plus en profondeur, avec des questions importantes en communication pour une TPE ou un indépendant. 

Du coup aujourd’hui, j’aimerais aborder un sujet qui me trotte dans la tête depuis un moment. 

Se démarquer est essentiel, bien entendu, être soi aussi (c’est même souvent LA solution pour se démarquer quand on est indépendant). Seulement je vois de plus en plus de dérives qui nuisent à l’activité de certains entrepreneurs. On peut avoir rapidement envie de « se lâcher », c’est à la mode sous couvert d’être soi. Seulement il ne faut pas oublier qu’une entreprise pose souvent certaines limites : celles où les clients (voire les partenaires) fuient…

se démarquer, être soi

Etre soi, se démarquer : les débuts grisants

La vidéo a le vent en poupe, le live notamment. Il est souvent difficile de s’y mettre : peur du jugement, des critiques… Seulement une fois qu’on s’y est mis et que le retour est bon, on prend confiance… parfois trop.

Lorsque le fait d’être soi, de s’exposer, reçoit un accueil favorable, c’est très agréable et flatteur. On prend confiance et c’est tout à fait normal, bénéfique même. On se sent appréciés, reconnus, et plus important encore : acceptés.

Seulement parfois on est grisés par ce bon accueil, et on se dit qu’on peut aller plus loin. Se lâcher un peu plus, et un peu plus… C’est d’autant plus facile derrière un écran, que ce soit avec un article, un podcast ou une vidéo. En plus de nombreux professionnels conseillent de foncer, d’y aller, d’être soi pour se démarquer, quitte à en rajouter un peu pour sortir du lot.

Quand ça dérape…

J’ai vu plusieurs entrepreneurs se permettre finalement trop de choses, en pensant l’audience acquise. On montre trop sa vie privée, on se raconte sous couvert de storytelling, on se présente débraillé, on va dans la vulgarité (ah la bonne vieille provoc…) ou on se permet de donner son avis sur tout (politique, etc…).

Seulement à un moment donné, être soi « comme à la maison », voire forcer le trait pour faire de l’audience, pose souvent problème. Parce que l’audience n’est pas venue dans ce but au départ. Imaginons un infopreneur qui a créé une chaîne Youtube pour parler blog et a attiré une audience intéressée par ce sujet. S’il dérive trop, parle de plein de sujets qui n’ont rien à voir avec le thème de départ et qui n’intéresse plus cette audience, elle va déserter.

Se permettre trop de choses va dépasser à un moment donné ce qu’elle peut supporter. Et on va en attirer une autre, qui ne sera probablement pas celle espérée (des voyeurs, des trolls, etc…).

L’audience a aussi besoin de se reconnaître un minimum dans l’entrepreneur, c’est ce qui crée du lien. S’il se démarque trop, devient très différent de sa communauté, il la perdra probablement. Ou il attirera une audience trop restreinte, trop spécifique, pour nourrir son activité.

Certains entrepreneurs ont ainsi beaucoup perdu en crédibilité, en se laissant trop aller. En pensant que leur audience les aimait et allait les suivre à peu près partout. Trop de confiance peut finalement nuire à l’activité !

excès de confiance

Etre soi : où est la limite ?

Il est normal de se sentir plus à l’aise au bout d’un moment, quel que soit le moyen d’expression. On peut se permettre d’être davantage naturel. Mais il faut garder en tête qu’on est entrepreneur, et qu’en face, il y a des partenaires (voire des investisseurs) et des clients potentiels. On n’est pas là pour « faire le show », flatter son ego et acquérir une cour d’admirateurs.

Bien sûr on peut être davantage à l’aise qu’en entreprise, se présenter avec des vêtements cool, bénéficier de plus de liberté de manière générale. Mais je dirais que globalement, la limite est de penser au client potentiel.

Une astuce pour ne pas trop dériver : imaginez-vous en entretien avec un client, « en vrai ». Vous seriez avachi sur la chaise, dans la cuisine, clope au bec, avec un t-shirt douteux ? Je ne pense pas. Vous parleriez librement de votre passion pour tel homme politique ou de religion ? C’est peu probable.

Quels que soient l’audience et le niveau d’aisance obtenus, il est important de rester professionnel. Parce qu’on ne sera peut-être pas toujours à notre compte. Et que notre entreprise peut croître, changer. Etre trop « comme à la maison », trop dévoiler sa vie privée, ou exposer démesurément ses défauts, ne pas mesurer ses « coups de gueule », posera probablement problème un jour.

On peut très bien être authentique, être soi-même et se démarquer, sans en faire des tonnes, se comporter comme en privé, ou trop dériver de sa ligne éditoriale. Par exemple, un entrepreneur que je suivais a tellement dévié des sujets initialement prévus, qu’il a perdu la plus grande partie de son audience. A force de prendre confiance, il a parlé de sujets qu’il ne maîtrisait pas, et a beaucoup milité lors des élections, se voyant déjà « influenceur ». Même le noyau dur de ses abonnés a fui… Pourtant il est sincère et authentique, aucun doute.

Alors il vaut mieux :

  • garder un juste milieu entre « pro et perso »
  • se souvenir de l’audience visée, celle qu’on souhaite attirer
  • garder en tête le « pourquoi » on a lancé son blog, sa chaîne ou son podcast au départ, et ne pas trop dévier (voir ligne éditoriale)

Je termine en vous donnant un exemple pour inspiration, avec Nathalie Antonio Giraud de Rev’elle Coaching. Elle a su fédérer une communauté ciblée et engagée, en étant naturelle, authentique et professionnelle.

Sandra PEREZ – Harmony Com

rev'elle coaching

 

Harmony Com
The following two tabs change content below.
Sortie d'une école de commerce (marketing et gestion), après quelques expériences commerciales, je suis tombée dans le web dès 99. Webmaster freelance dès 2004, j'étais déjà spécialisée TPE ! Avec le web 2.0, j'ai repris une activité plus conforme à mes compétences : la communication pour TPE. Ma philosophie : du sur mesure qui va à l'essentiel ! Conseil / accompagnement - Rédaction commerciale - Social média - Print / logo
Vous avez aimé ? Laissez un commentaire, votre e-mail ne sera jamais utilisé !

Nom

Email

Site web

Previous Post
«
Next Post
»
Recevez les derniers articles chaque lundi, et rien d'autre !
Je m'abonne
3 Partages
Tweetez
Partagez2
Partagez
Enregistrer1
+1