. Quels réseaux sociaux choisir en 2017 pour une TPE ? -

Quels réseaux sociaux choisir en 2017 pour une TPE ?

Posted by Harmony Com 0 comments

Il y a déjà un certain temps, je vous avais proposé un article sur « bien choisir ses réseaux sociaux« , qui a été très apprécié du reste. Mais avec le redressement judiciaire de Viadeo, les nouveaux venus et évolutions des outils existants, il me semble intéressant de l’actualiser pour 2017.

Je ne vais pas être technique ici : j’ai écrit de nombreux articles + un guide complet à ce sujet. Je vais plutôt vous proposer un portrait de chaque outil, son univers, ses fonctions intéressantes, pour que vous puissiez plus rapidement faire votre choix.

En vous souvenant qu’il n’y a aucune « bonne réponse », pas d’outil obligatoire ou mieux que les autres. Tout dépend :

  • de votre activité et du public visé
  • de vos objectifs
  • du temps que vous pouvez y consacrer
  • de vos facilités : écrire, vidéo, images…

Quels réseaux sociaux choisir en 2017 pour une TPE ?

Facebook

Ce n’est pas original, mais il reste le n° 1 mondial et en France. Alors difficile de ne pas proposer aujourd’hui une page Facebook (et pas un profil perso !) : excepté pour certaines activités (par exemple pour mes clients avocats), à peu près tout le monde s’attend à vous y trouver. Car cet espace plus « cool » que le site donne une meilleure idée de l’entreprise, et de son actualité.

Il faut reconnaître qu’à ce jour Facebook reste l’outil le plus complet et puissant, avec notamment :

  • un profil perso utile pour du personal branding, et une page professionnelle
  • diverses fonctions pratiques au quotidien : messagerie (dont la possibilité de proposer un message automatisé), publications aux formats variés (texte long ou court, hashtags, vidéo, carrousel, etc…), statistiques performantes…
  • une personnalisation assez poussée comparée aux autres outils : photo de profil, couverture, mais aussi onglets, « services », modèles de pages, vidéo à la une
  • la possibilité d’intégrer une boutique
  • un outil très adapté à la vidéo, qui permet le live
  • des groupes très nombreux et actifs
  • un outil pour rédiger des articles en interne
  • la possibilité de créer un événement
  • des « avis » très utiles pour la marque
  • une partie « à propos » qui permet de bien travailler son référencement
  • des publicités au ciblage impressionnant, pour un coût modeste

Le point noir : moins de 5 % de vos abonnés verront vos publications de page (souvent 2% seulement !)… Autant dire personne, ce qui oblige à utiliser la promotion payante.

Avec 1 à 3 publications par jour, Facebook est davantage utilisé pour être la partie dynamique d’un site de TPE, avec les dernières actualités. Les « articles » peuvent être utilisés à cet effet, un peu comme un blog. Ils seront « poussés » davantage par Facebook mais bien entendu, la personnalisation est minime et les fonctions limitées.

Le bon plan actuel sur Facebook : coupler la vidéo avec la création d’un groupe (gratuit). Car chaque membre recevra une notification de mise à jour, contrairement aux publications de page ! Mais attention, c’est chronophage… Sinon, la promotion payante.

CTA Facebook

Un CTA bien utile sous la couverture !

Twitter

L’oiseau bleu stagne un peu. Il faut dire qu’il est assez spécial et souvent jugé plus difficile d’accès, malgré ses fonctionnalités très sommaires comparées à Facebook. Ses 140 caractères restent difficiles à appréhender pour certains.

Mais Twitter est un outil très réactif, sur le moment, plutôt utilisé pour partager sur l’actualité. Très adapté au live avec Periscope (aujourd’hui intégré), c’est un outil de l’instant, parfait pour relayer un événement. Mais pas seulement…

Twitter est un outil plus « sérieux » que Facebook je dirais. On y publie surtout du contenu informatif, de qualité, même s’il est utile d’être un peu personnel pour humaniser le compte (citations, un peu d’humour ou de musique, une remarque sur sa journée…).

Twitter permet :

  • de gagner des abonnés qualifiés gratuitement
  • d’entrer parfois en contact avec des influenceurs de façon simple
    Isabelle Mathieu sur Twitter
  • de réaliser au besoin de la publicité (encore peu utilisée pour les TPE, on préfère le partage de « vrai » contenu)
  • de pratiquer une sorte de SAV : mais il faut être très réactif sur Twitter (réponse en moins d’ H si possible, 24 H gros maximum)
  • de créer des listes de contacts pour trouver rapidement du contenu pertinent

On va plutôt utiliser Twitter pour montrer son identité et ses compétences à travers des tweets soigneusement sélectionnés, et un maximum de partages tiers. L’image est importante : des outils annexes tels que Twitshot permettent d’en ajouter en un clic. Pluggio permet quant à lui d’automatiser un message d’accueil (DM, direct message) ou de programmer jusqu’à 10 tweets en mode gratuit (intéressant pour partager à nouveau ses articles de blog).

Le moins : pas évident de s’exprimer en 140 caractères… Beaucoup de tweets enterrent le vôtre en 1 à 3H maximum ! Il faut donc poster régulièrement et plusieurs fois par jour pour obtenir des résultats. Maintenant soyons honnêtes : difficile d’établir de vrais contacts sur cet outil, à moins d’avoir vraiment des facilités en ce sens et pas mal de disponibilité.

Slide issu de la vidéo conférence du 25/01/2017 avec Isabelle Mathieu et Talkwalker

Google +

Je suis très partagée sur cet outil, qui évolue étrangement… On le disait enterré, ce ne serait pas le cas (?). Mais soyons clairs : en dehors de certains groupes plutôt technophiles, rien ne bouge sur Google Plus. Les interactions sont très rares et mineures. Et beaucoup utilisent les communautés (groupes) pour faire leur promotion, sans réel échange. On balance son truc et on s’en va.

Le soucis majeur, un outil éclaté devenu tentaculaire et assez incompréhensible :

  • Google My Business, votre page locale, le profil Google Plus (quand ce n’est pas plusieurs car vous ne vous y retrouvez pas, ce qui a été mon cas au début !)
  • les hangouts (conférences jusqu’à 10 participants), albums photos et Youtube séparés du profil à présent (dommage)
  • les événements disparus et réapparus (janvier 2017)

On s’y perd !

Alors certes, à la base, l’outil ressemble à Facebook : les publicités en moins (dans l’absolu, tout le monde aurait donc sa chance), les cercles en plus (listes de contacts permettant de publier vers une cible spécifique). On peut y créer un profil perso et une page entreprise. Mais on y parle souvent seul…

Google Plus est davantage utilisé aujourd’hui pour son lien avec Google, donc pour le SEO. Alors une fois votre page entreprise créée, je ne vous conseille pas d’y passer du temps, sauf si vous êtes dans un domaine type création de site web, design, développement…

Viadeo

Je vais faire court : à priori il est mort… Paix à son âme, je vous conseille désormais d’investir sur LinkedIn, en attendant de voir ce qui se passe.

LinkedIn

L’outil BtoB par excellence, basé sur un genre de CV plus qu’un profil à proprement parler. Un outil pratique, assez complet et puissant, mais vraiment à usage professionnel. Avec globalement des membres issus de bonnes formations, expérimentés, avec des revenus moyens à élevés.

Ses « plus » :

  • un profil type CV attractif (avec des médias, contrairement à Viadeo), excellent pour le référencement
  • une page entreprise et 2 pages produits (vitrine) possibles
  • un partie réseau social assez active, qui utilise à nouveau les hashtags
  • des groupes actifs et nombreux
  • une partie « pulse » qui permet de rédiger des articles, outil puissant pour montrer son savoir-faire
  • son lien avec Slideshare (diaporamas en ligne)
  • un outil de publicité plus coûteux que Facebook mais orienté professionnels
  • le côté international
  • usage possible pour le recrutement et proposer des formations

Même si vous êtes dans le BtoC, je vous conseille d’avoir un profil LinkedIn pour :

  • le SEO
  • rassurer vos clients, même si ce sont des particuliers (ils aiment aussi savoir d’où vous venez et quelle est votre légitimité à proposer votre offre)

Maintenant, LinkedIn reste très « sérieux ». On y est professionnel, et c’est tout. Même s’il permet de travailler son personal branding, c’est relatif car sur Linkedin on vient surtout chercher des contacts et contenus professionnels. Du concret, de l’utile pour son entreprise, avec juste un peu de la personne pour humaniser le contact. Exit le fun !

Mais c’est un outil de choix pour le référencement et pour améliorer sa crédibilité, montrer son savoir-faire. Il demande peu d’animation : 1 à 3 posts par jour maximum, souvent bien moins dans la réalité pour les TPE.

Le « bon plan » LinkedIn : les groupes et articles. Gratuits, il vous faudra y investir du temps, mais vous pourrez vous faire remarquer et gagner indirectement des clients à terme.

Lire un exemple d’article LinkedIn : Combien coûte un site web ?

linkedin posts

Des « posts » (articles) repris sur le profil

Pinterest

Un outil particulier, basé sur le visuel. Il peut convenir néanmoins à bon nombre de TPE, en sachant néanmoins que la majorité des membres restent des femmes, plutôt actives (25 – 45 ans), même si Pinterest se démocratise.

C’est « le » réseau pour tout ce qui est visuellement attractif : infographies, photos de mode, de cuisine, de voyage, déco, graphisme, etc… Mais on peut sans problème y poster des articles : seule condition, proposer au moins une image signifiante (et en hauteur de préférence).

Pinterest est aussi intéressant pour le SEO : même si votre activité n’est pas spécialement visuelle, ne le négligez pas. Mais seulement si vous avez assez de temps pour y poster plusieurs fois par semaine minimum, par jour si possible. Ceci dit c’est très rapide avec l’extension sur navigateur ou sur tablette / smartphone. Pensez juste à ajouter au moins un hashtag par publication : c’est important pour gagner des abonnés plus rapidement (par recherche interne sur ces mots clés).

Pinterest permet :

  • de créer une page entreprise, sans lien avec son profil personnel (mais avec une bio très sommaire)
  • d’utiliser des « épingles enrichies », très utiles pour fournir automatiquement du contenu supplémentaire (blog, recettes de cuisine, cinéma…)
  • de répartir le contenu partagé en « tableaux » (sujets), seul outil à proposer cet option. Elle permet de gagner des abonnés qualifiés sur des sujets ciblés, tout en optimisant son SEO

Le moins : difficile de créer du lien et d’échanger sur cet outil. On passe, on épingle, on partage, on like, et on repart. Surtout en usage BtoB. On est plus dans une vitrine, qui permet de vendre indirectement en routant par exemple vers un site e-commerce (aux USA on peut acheter directement sur Pinterest, cette option devrait arriver un jour en France).

Pinterest est agréable car il est indispensable de glisser des tableaux plus personnels (ses centres d’intérêts majeurs), même en usage BtoB. Il permet ainsi de cultiver son personal branding et son image de marque, à travers un univers très visuel. C’est fun mais sincèrement, à part les domaines prisés des femmes (mode, déco, voyage, etc…), n’en attendez pas des clients potentiels.

pinterest

Instagram

Un outil ultra visuel dont on parle de plus en plus, mais je n’y suis pas inscrite. Parce que je pense que dans mon activité, et en BtoB, ce serait une pure perte de temps.

Soyons réalistes : la plupart des TPE ont déjà bien du mal à gérer les 2-3 réseaux qui leurs sont essentiels. Alors Instagram…

C’est un outil plutôt jeune, basé sur les images et utilisé sur mobile. Autant dire un univers particulier. Instagram est intéressant pour les célébrités, les vendeurs de rêve (parfums, mode, voyage, événementiel…) et les créatifs. 

Sorti de là, il faut avouer que je n’en vois guère l’intérêt pour une TPE. Car contrairement à Pinterest, Instagram est un « fourre-tout » qui ne permet pas vraiment de travailler non plus son SEO, les textes étant accessoires. Il est basé sur l’émotionnel : on aime ou partage sur un coup de coeur, sans grande suite en général ni échange (contrairement à facebook).

Instagram est sur le visuel et l’instantané : si vous n’êtes pas dans une activité où vous avez plein d’images ou vidéos attractives à poster, ou vers une cible jeune, je vous conseille de ne pas y perdre votre temps. 

Snapchat

Je suis encore plus réservée sur ce réseau social !

Snapchat permet de partager des messages et visuels qui disparaissent au bout de 10 secondes, 24 H pour les « stories » (albums). Autant dire un outil très spécial, réservé à un public jeune (qui n’aime pas qu’on puisse voir ce qu’ils ont partagé !) ou à des entreprises ayant ce public pour cible commerciale. Sinon c’est la perte de temps assurée !

Periscope

Un outil de vidéo live « absorbé » par Twitter en 2015.

Ce n’est pas un réseau social à proprement parler, plus un outil de vidéo live utile pour Twitter. Par exemple pour retransmettre des événements : salon, atelier, conférence, etc…

Youtube

Même si Youtube est une chaîne vidéo, et non un réseau social, je la cite quand même car elle permet des interactions :

  • par ses commentaires
  • en live par tchat

Youtube est un outil formidable pour booster son référencement si les vidéos sont optimisées. Elles peuvent devenir virales et vous apporter une communauté engagée, active. Avantage : elle peut être prévenue de la sortie de chaque vidéo par mail.

Sachez que vous n’avez pas besoin de vous montrer ni même de proposer de « vraies » vidéos : vous pouvez utiliser un outil type Biteable ou Animoto pour créer un petit film sur votre entreprise, un sujet (comme ci-dessous)… Avec un intérêt supplémentaire : pourvoir intégrer facilement la vidéo sur un site ou blog.

 

Vous pouvez également utiliser la capture d’écran pour un tutoriel, ou pour poser votre voix sur un diaporama.

Youtube propose des outils assez intuitifs pour travailler ses vidéos, réaliser son branding (ajouter son logo), ajouter des liens cliquables, etc… Et ceci gratuitement ! Même si bien sûr vous pouvez aussi y réaliser des publicités (via Adwords de Google, propriétaire de Youtube). Mais cette option est peu accessible et rentable pour une TPE.

Youtube est donc un outil qui vous demandera un peu de temps pour la prise en main et le 1er paramétrage, mais excellent :

  • pour le référencement
  • pour gagner une communauté ciblée et active
  • pour montrer (voire prouver) votre savoir-faire (formation, atelier, conférence…), encore plus en live

Voilà pour les outils phares en 2017, j’espère que cet article vous aidera à y voir plus clair pour choisir les bons outils pour vous, et ne pas perdre de temps !

Sandra PEREZ

 

Harmony Com
The following two tabs change content below.
Sortie d'une école de commerce (marketing et gestion), après quelques expériences commerciales, je suis tombée dans le web dès 99. Webmaster freelance dès 2004, j'étais déjà spécialisée TPE ! Avec le web 2.0, j'ai repris une activité plus conforme à mes compétences : la communication pour TPE. Ma philosophie : du sur mesure qui va à l'essentiel ! Conseil / accompagnement - Rédaction commerciale - Social média - Print / logo
Vous avez aimé ? Laissez un commentaire, votre e-mail ne sera jamais utilisé !

Nom

Email

Site web

Previous Post
«
Next Post
»
Recevez les derniers articles chaque lundi, et rien d'autre !
Je m'abonne
12 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez12
Enregistrer
+1