. Pourquoi il ne faut pas compter démesurément sur Google pour vous apporter des clients -

Pourquoi il ne faut pas compter démesurément sur Google pour vous apporter des clients

Posted by Harmony Com 0 comments

J’ai déjà écrit à ce sujet mais j’ai envie d’apporter un autre point de vue, car on voit un peu tout et n’importe quoi actuellement dans le domaine du SEO (optimisation pour le référencement). Je travaille sur le web depuis 99, et quand je suis devenue webmaster freelance en 2004, la plupart des TPE n’avaient même pas Internet, ni même un ordinateur pour une bonne partie (oui je sais, la préhistoire) ! Alors le référencement…

A présent on nous submerge de SEO : il faut absolument faire ci ou ça pour plaire au dernier Panda ou Pingouin de Google…

Pourquoi au fait ? Google va-t-il vraiment nous apporter des clients au final ? Parce que c’est quand même LA question à se poser.

Il me semble important de ne pas perdre temps et argent inutilement pour être bien placé forcément sur Google, en comprenant la démarche du client potentiel avec cet outil. Et il est très différent selon les produits ou services recherches. Voici une approche plus commerciale et pragmatique, pour savoir s’il est vraiment utile de vous arracher les cheveux avec le SEO, ou si le « minimum syndical » suffit (voir ici).

mythe SEO

Comprendre la démarche de votre futur client

Sortons un peu des « on dit » et de la technique… A la base ma formation est marketing. Or vous le savez : toute démarche commerciale vise à satisfaire un besoin ou une envie.

Savez-vous que le trafic envoyé par Google ne représente en réalité qu’une partie infime de vos clients potentiels ?

Pourquoi ? Parce que la personne qui utilise Google est en mode recherche active. Ce qui signifie qu’elle a déjà :

  • un besoin identifié, clair
  • une démarche active pour trouver une solution à son besoin
  • le temps et les moyens financiers à cet instant T pour satisfaire ce besoin, soit acheter un produit ou service

Ce qui représente une toute petite partie de vos clients potentiels ! Dont la majorité :

  • n’a pas encore pris conscience d’un quelconque besoin
  • ne recherche donc pas de solution
  • ou a un besoin (ou une envie), mais n’a pas le temps ou l’argent pour le satisfaire à cet instant T

Traduction : si vous voulez avoir un nombre suffisant de clients, il va falloir compter sur autre chose que Google. Il faut vous rendre visible, etc…, pour :

  • susciter l’envie (oh les belles chaussures !) ou le besoin (tiens, c’est vrai que ce prestataire pourrait m’aider)
  • créer un lien, pour être toujours en contact avec le prospect qui aura le temps et l’argent à un moment indéfini, peut-être dans 3 ou 6 mois (un inconnu achète très rarement dès le 1er contact ou la 1ère visite sur un site)

Il est évident que plus un produit ou service est coûteux, plus le client potentiel va en général se renseigner et mettre du temps avant d’acheter. D’où l’intérêt d’avoir une présence en ligne valorisante, qui donne confiance, et qui fera que cette personne ira vers vous pour acheter quand elle sera prête. Et ceci bien souvent, sans même passer par Google !

nombre de contacts avant une vente

Source : http://www.akova.ca/

Autres cas de figure très courants :

  • les activités nouvelles, qui demandent à « éduquer » le futur client (exemple la naturopathie il y a quelques années), qui ne sait même pas qu’elles existent ou à quoi elles servent au juste (exemple un community manager il y a 3-5 ans), et ne risque pas de faire une recherche
  • le client qui ne sait pas qu’il a besoin d’un produit ou service (une majorité dans certaines activités, comme la mienne), car il n’a pas encore pris conscience d’un problème (par exemple, sur son site web ou dans sa démarche commerciale). Il ne va rien chercher…
  • le client qui pense avoir tel besoin, mais s’est trompé sans conseil pertinent. Il va effectuer des recherches inadaptées (sur d’autres mots clés), sans savoir que son besoin correspond en réalité à ce que vous proposez

Il est essentiel de vous demander si votre activité fait partie de la majorité de ces cas, pour lesquels le client potentiel ne va pas utiliser Google, ou très peu, ou mal. Il est alors inutile d’investir plus que le minimum dans son SEO, suffisant pour être trouvé par la petite portion de prospects en recherche active et précise (localement par exemple)….

Comment votre client potentiel cherche sur Google

Pensez à votre propre utilisation. Que cherchez-vous en majorité ? Si vous devez faire appel à un artisan, un prestataire de service : allez-vous de suite sur Google ? Ou allez-vous plutôt demander conseil à un proche pour trouver quelqu’un en local et sérieux, voire demander à vos amis Facebook ?

Seule une petite partie de vos clients potentiels va vous chercher via Google.

Alors prenons ceux qui vont effectuer une recherche. Connaissent-ils vraiment les mots du métier ? Que vont-ils saisir en recherche au juste ? Bien souvent des mots imprécis, avec des fautes d’orthographes, ou une recherche trop vague sans localisation, trop restrictive, etc…

Pouvez-vous réellement prévoir toutes ces options, même avec la « longue traîne » ? Allez-vous être bien référencé sur ne serait-ce que 50 % de ces recherches ? Bien sûr que non.

Vous allez donc recevoir sur votre site une infime partie des internautes qui a effectué une recherche précise, pile sur les quelques mots clés où vous êtes bien référencé ! Voilà, c’est la réalité de Google.

google

Et encore, ceci dans la mesure où Google fait bien son travail et ne change pas son algorithme tous les 6 mois, vous obligeant à adapter sans cesse votre site et blog.

Un exemple très révélateur, que j’ai connu pendant longtemps sur mon précédent site. Je m’y connais, il était optimisé et toujours classé 1er sur les mots clés souhaités. Or plus de 90 % du trafic venant de Google arrivait grâce à… une image de papillon ! Si-si… Un papillon mascotte qui devait plaire, visiblement bien référencé (pourquoi, mystère total car il n’y avait qu’une seule image, sans lien côté mots clés avec mon activité de communication). La plupart des gens arrivaient donc, très déçus, sur un site de communication pour TPE, avec une image sous copyright inutilisable pour eux. Et ces visiteurs ne servaient à rien pour moi bien sûr. Aujourd’hui encore, le classement Google réserve bien des surprises, j’en ai encore fait l’expérience récemment et je ne suis pas la seule à le dire.

Toujours avec mon site, imaginez le nombre de mots clés qui tournent autour de la communication. A votre avis, qui va saisir en recherche « communication pour TPE » ? Pour ainsi dire personne. Sinon le client potentiel va saisir quoi : logo, site web, site Internet, création de site, formation réseaux sociaux, audit de site, flyer, dépliant, carte de visite… ? Vous imaginez le nombre de possibilités, et surtout la concurrence sur ces mots clés (webmasters, agence de com, imprimeurs, CM…) ? Ma résolution : ne pas m’en soucier ! J’ai optimisé mon site un minimum pour qu’il soit « clean », sans plus, car je sais que ce serait du temps perdu. Et il me faudrait un budget astronomique pour être visible avec Adwords.

Google va ainsi vous envoyer une infime partie de vos clients potentiels, qui a souvent besoin d’être conseillé (voire éduqué), rassuré, avant même d’être en recherche de vos produits ou services.

Voilà pourquoi il est capital aujourd’hui d’utiliser d’autres outils pour être visible et capter un maximum de votre clientèle potentielle : blog, réseaux sociaux, supports papiers, salons, emailing, prescripteurs, partenariats, etc… Les moyens sont vastes et très accessibles financièrement pour la plupart. Alors ne vous focalisez pas outre mesure sur le SEO, qui vous demandera souvent bien trop de temps (surtout si la concurrence est rude) comparé aux clients apportés !

Il n’y a que dans le domaine local ou sur des activités rares que Google est très intéressant : un commerce, un artisan, qui pourra facilement sortir en tête de liste avec des mots clés de type activité + lieu. Sinon la concurrence est nationale, voire internationale dans certaines secteurs ! Or il n’y a qu’une dizaine de places sur la 1ère page. Et au delà de la 3ème, un site est pour ainsi dire invisible car très peu d’internautes les consultent…

Je vous invite à lire cet article pour plus de précisions sur l’aspect technique, et celui-ci pour optimiser simplement son référencement. Pensez aussi au SMO, très efficace, qui utilise les médias sociaux.

SMO

Sandra PEREZ – Harmony Com
Spécialiste en communication pour TPE

 

Harmony Com
The following two tabs change content below.
Sortie d'une école de commerce (marketing et gestion), après quelques expériences commerciales, je suis tombée dans le web dès 99. Webmaster freelance dès 2004, j'étais déjà spécialisée TPE ! Avec le web 2.0, j'ai repris une activité plus conforme à mes compétences : la communication pour TPE. Ma philosophie : du sur mesure qui va à l'essentiel ! Conseil / accompagnement - Rédaction commerciale - Social média - Print / logo
Laissez un commentaire : votre e-mail ne sera jamais utilisé ! En laissant un commentaire, vous acceptez la politique de confidentialité du blog.

Nom

Email

Site web

Previous Post
«
Next Post
»