. N'attendez pas tout (et n'importe quoi) d'un graphiste -

N’attendez pas tout (et n’importe quoi) d’un graphiste

Posted by Harmony Com 2 comments

graphiste

Suite à plusieurs situations similaires ces derniers temps, je me suis dit que j’allais aborder ce sujet qui revient (trop) fréquemment, car c’est important pour une entreprise.

Beaucoup de TPE ou indépendants attendent trop d’un graphiste (souvent en voulant économiser il faut bien l’avouer), et sont forcément déçues ensuite. D’autant que les conséquences peuvent être lourdes s’il s’agit d’un support important (ou pire, plusieurs !).

Pour rappel, voici la définition d’un graphiste (selon Wikipedia) :

Un graphiste est un professionnel de la communication qui conçoit des solutions de communication visuelle. Il travaille sur le sens des messages à l’aide des formes graphiques qu’il utilise sur tout type de supports. Le graphiste est alors un médiateur qui agit sur les conditions de réception et d’appropriation des informations et des savoirs qu’il met en forme.

Un graphiste n’est pas un couteau suisse

Un graphiste va mettre en formes et en couleurs votre communication, qu’il s’agisse d’un logo ou autre (dépliant, flyer, carte de visite, publicité, image pour réseaux sociaux…).

Seulement ce n’est pas une personne qualifiée en marketing ni en communication à proprement parler, encore moins en rédaction. C’est un spécialiste du visuel, qui va savoir travailler les formes et couleurs (dont la typographie) pour porter au mieux votre message.

Ce qui suppose que ce message soit déjà clairement établi. Le graphiste n’est pas à même de le créer ou de l’optimiser, ni de vous conseiller sur votre stratégie de communication. Il est là pour la mettre en oeuvre, et dans son aspect visuel uniquement.

On voit beaucoup de problèmes sur les supports print : de beaux graphismes, parfois au détriment de la lisibilité, mais surtout un contenu inefficace (voire carrément nuisible pour l’image de l’entreprise). Quant aux logos et chartes graphiques, c’est parfois un vrai désastre, puisque ce sont des éléments qui vont être repris sur toute la communication de l’entreprise.

L’importance de la stratégie

Pour qu’un graphiste réalise du bon travail, il faut que la stratégie commerciale lui soit fournie.

Ensuite, la différence entre un bon graphiste et un autre, c’est sa créativité et ses connaissances techniques certes, mais surtout sa capacité à comprendre cet aspect commercial, pour le transformer en visuels efficaces. C’est aussi valable dans la publicité.

Confier la création d’un logo à un graphiste, sans définition claire de sa stratégie commerciale auparavant, c’est courir au devant de sérieux ennuis. Un logo n’est pas fait pour plaire à l’entrepreneur ou pour être « joli », graphique. Il est là pour faire passer un message : transmettre en condensé l’identité de l’entreprise. Avec son activité, sa cible commerciale et sa stratégie commerciale notamment.

Dire « je fais telle activité et j’aime telles couleurs » n’est pas suffisant pour qu’un graphiste puisse réaliser un travail de qualité. Un graphiste compétent vous le dira, et vous demandera de remplir un cahier des charges complet. Hélas dans ce domaine, il y a bon nombre de prestataires peu recommandables, qui proposent des logos à des prix ridicules : c’est en général gage d’un travail médiocre. Soyez conscient que certains ne font que personnaliser un logo existant à vos couleurs ! Vous le trouveriez pour quelques euros sur une banque d’image…

Donc la stratégie inclue la recherche du bon prestataire et un budget suffisant.

Préparer le terrain

Pour éviter les déceptions, il faut :

  • demander plusieurs devis, sans chercher le moins cher
  • fournir au graphiste des bases commerciales claires
  • échanger avec lui au cours du projet, pour pouvoir le recadrer au besoin (éviter les offres avec 3 propositions parmi lesquelles vous devez choisir obligatoirement : elles sont peut-être toutes les 3 médiocres !)
  • s’assurer de sa réelle capacité à comprendre une stratégie pour la transformer en visuel (notamment en vérifiant ses références)

Car il y a énormément de graphistes avec une réelle maîtrise technique (des logiciels) et / ou de la créativité. Mais peu d’entre eux ont la fibre commerciale et vont savoir comprendre les enjeux d’une communication visuelle. Un petit nombre seulement va avoir le « plus » pour créer des visuels vraiment efficaces, parfaitement adaptés à l’entreprise et à ses cibles.

Dans ce domaine comme dans beaucoup d’autres, aller au plus économique… peut vous coûter très cher ensuite !

Pourquoi c’est important

Trop de TPE fonctionnent « au pif » sur des éléments pourtant capitaux pour leur activité, comme leurs supports commerciaux.

Pourtant 60 % environ de l’acte d’achat se joue sur l’image d’un produit ou service, non sur ses qualités !

Quand on parle d’image, on parle de cette impression globale que nous laisse une entreprise à travers toute sa communication, dont l’aspect visuel. C’est ce qui fait qu’elle nous est sympathique ou non, qu’il s’en dégage une image de professionnalisme, d’innovation, etc…

Pour maîtriser cette image, il faut avoir clairement défini une stratégie commerciale, même simple (voir le marketing MIX par exemple).

Les visuels sans le contenu seront inefficaces (alors qu’un excellent contenu peut passer avec des visuels moyens). Les clients potentiels ne sont pas dupes. Ils veulent aussi un contenu pertinent et cohérent sur tous les supports, seule façon de dégager une identité forte.

Voilà pourquoi il est dangereux de confier ces éléments d’importance au premier venu, ou de tout attendre d’un graphiste. Des supports commerciaux de piètre qualité (même jolis à l’oeil) peuvent ruiner tous les efforts d’une entreprise. Leur impact commercial est encore largement sous-estimé en France.

Si vous n’avez pas de compétences marketing en interne pour collaborer avec un graphiste efficacement, n’hésitez pas à faire appel à un prestataire spécialisé. Sur la longueur, il vous épargnera bien des soucis et pas mal de clients perdus !

Sandra PEREZ – Harmony Com
Spécialiste en communication pour TPE

Harmony Com
The following two tabs change content below.
Sortie d'une école de commerce (marketing et gestion), après quelques expériences commerciales, je suis tombée dans le web dès 99. Webmaster freelance dès 2004, j'étais déjà spécialisée TPE ! Avec le web 2.0, j'ai repris une activité plus conforme à mes compétences : la communication pour TPE. Ma philosophie : du sur mesure qui va à l'essentiel ! Conseil / accompagnement - Rédaction commerciale - Social média - Print / logo
2 Comments
Sep 26, 2014
16:16

C’est marrant, juste après avoir lu ton article je suis tombée sur ça chez Creative Juiz :
« Écrit par Michaël Crofte
Graphiste couteau suisse pour l’agence Clé de Fa … »

Donc si si, un graphiste est bien multi-fonctions !!

Sep 26, 2014
16:18

Ah ben alors ;o)
Merci pour le commentaire et à bientôt Joan :-)

Laissez un commentaire : votre e-mail ne sera jamais utilisé ! En laissant un commentaire, vous acceptez la politique de confidentialité du blog.

Nom

Email

Site web

Previous Post
«
Next Post
»