. Le m-commerce, quel intérêt pour une TPE ? -

Le m-commerce, quel intérêt pour une TPE ?

Posted by Harmony Com 2 comments

Il s’agit du commerce sur mobile (et tablettes par extension, qui sont à mi-chemin avec l’ordinateur).

Peu développé pour l’instant en France (mais en plein boom aux USA), il est probablement l’avenir de l’e-commerce au vu de l’utilisation grandissante des smartphones pour consulter Internet (mails et réseaux sociaux principalement).

m-commerce

L’intérêt

Actuellement, 54 % des jeunes femmes font leur shopping sur smartphone (source Fashionmag) !

L’achat de vêtements, chaussures et accessoires de mode reste prépondérant dans les achats d’une certaine valeur. Alors que la majorité des autres achats concernent de petites sommes, souvent liées à l’achat d’applications, des lectures, films ou musiques. Mais les voyages ou billets sont davantage réservés par ce biais là aussi.

On peut penser qu’à terme, les achats ne demandant pas de grande réflexion pourront se faire beaucoup plus sur smartphone que sur ordinateur.

Car le temps est aujourd’hui un bien précieux : la plupart des personnes aime profiter de chaque temps mort pour faire quelque chose d’utile. Si elles peuvent réserver les billets de train ou trouver un hôtel pendant un trajet en métro, elles sauteront sur l’occasion. Le smartphone permet, s’il est bien géré :

  • de dégager du temps libre pour ce qui est vraiment utile ou plaisant (par exemple, profiter de sa famille le soir)
  • de passer le temps dans des moments rébarbatifs (par exemple de trajet ou d’attente)

Il répond à un fort besoin de la société actuelle : se faciliter la vie et gagner du temps.

On comprend de suite que certaines activités ont intérêt à se tourner très vite vers ce nouveau moyen de vente. Cet outil suit à présent les personnes partout : c’est le moyen idéal pour garder le contact avec ses prospects et clients, créer une relation de proximité (avec une personnalisation plus facile), fidéliser.

Des techniques nouvelles

Pour l’instant, il reste une méfiance pour passer à l’acte d’achat en France. Mais il faut penser que souvent, les smartphones sont utilisés pour repérer des articles, même si l’acte d’achat est réalisé ultérieurement sur ordinateur. Il est donc vital pour certaines entreprises d’avoir au moins un site responsive design (qui s’adapte aux tailles d’écran), voire un site spécial mobile ou une application.

Le besoin de sécurisation est encore plus fort sur un mobile (qui peut être facilement perdu ou volé) : les moyens de paiement représentent un élément essentiel pour favoriser l’acte d’achat. Une boutique en ligne gagnerait à :

  • prévoir des moyens de paiement adaptés à cet outil (notamment avec Paypal ou Buyster)
  • faciliter l’acte d’achat : le rendre plus simple et rapide. Donc sans inscription forcément, qui représente un obstacle encore plus important sur smartphone (avec son minuscule écran et clavier virtuel)

La géolocalisation a un grand avenir couplée avec le m-commerce : elle permet de faire des offres en fonction de zones spécifiques où se trouvent les prospects ou clients (qui ont laissé leur numéro de portable auparavant bien sûr). Par exemple, un commerce peut ainsi repérer des clients qui passent à proximité, et leur envoyer une offre du type « 20 % de remise si vous venez d’ici 1H ». Un moyen efficace d’apporter une clientèle à un commerce de proximité durant des heures creuses.

La réalité augmentée permet d’intégrer des données virtuelles (informations ou images) dans la réalité (grâce à la caméra appareil photo des smartphones). Elle joue un rôle majeur dans l’acte d’achat pour certains produits, en permettent de les prévisualiser en situation (vêtements, lunettes, meubles…).

qr codeEt de façon plus basique, le QR code est très utilisé sur mobile (et tablette). Il permet en un « flash » de capturer des informations pour ouvrir une page web, entrer les informations d’un contact dans son carnet d’adresse, accéder à une vidéo en ligne, une fiche produit, etc…

Intéressant pour quelles entreprises ?

Je dirais pour toutes, même sans m-commerce à proprement parler.

Beaucoup de personnes consultent leur smartphone en attendant un bus ou autre : elles lisent, se renseignent, quelle que soit l’activité concernée.

Un consultant peut donc être repéré via un blog et mis en favori ou suivi sur les réseaux sociaux. Le mobinaute peut profiter d’une salle d’attente pour chercher le plombier dont il a besoin, repérer une paire de chaussures sur une boutique en ligne dans le train, etc…

La plupart des activités pourront être cherchées et trouvées sur mobile, même si le contact se fait ultérieurement.  Ce qui est fréquent à cause du côté nomade : la situation ne s’y prête pas forcément (on est pressé, distrait, dérangé…).

m-commerce

Penser mobile

Le mobinaute n’est pas un internaute, globalement plus statique et attentif.

Il est important sur mobile de faciliter :

  • la lecture
  • le contact
  • la capture de mail sur un site ou blog
  • le suivi sur les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont très utilisés sur mobile : avoir un site ou blog qui permet un suivi et partage facile est essentiel. L’inscription à la newsletter doit aussi être aisée.

Il faut créer un lien, pour ne pas laisser le mobinaute partir, sachant qu’il est peu probable qu’il se rappelle ensuite de sa visite (voire de son intention d’achat) et revienne par lui-même. Ce lien (abonnement newsletter, réseaux sociaux…) permettra de réactiver sa mémoire, nouer une relation, pour le conduire doucement à l’acte d’achat.

C’est un outil parfait pour fidéliser. On peut utiliser le SMS pour « entretenir la flamme », proposer régulièrement de l’information adaptée et surtout, des offres attractives. Le mobile suivant généralement son possesseur partout, c’est le moyen de le toucher de façon beaucoup plus fréquente et personnelle que par l’e-mail. Sans exagérer bien sûr, sous peine d’obtenir le même résultat qu’avec du spam.

Les boutiques e-commerce gagneront à créer une boutique spécial mobile, mais aussi, à investir dans un marketing approprié, et sur des places de marché. Elles sont très prisées des mobinautes car elles :

  • regroupent un grand choix d’articles, ce qui facilite la recherche et l’achat
  • intègrent des avis de clients, essentiels dans l’e-commerce
  • sont sécurisées

Le marketing mobile est très spécifique et exige souvent les compétences de professionnels pour être efficace. Ces nouveaux comportements d’achat et de recherche d’informations demandent une sérieuse adaptation des techniques habituelles, même celles liées à Internet.

L’avenir

C’est encore frileux en France. Il reste des efforts à faire en terme d’adaptation des sites à ces outils.

Néanmoins, à l’heure où le mobile est aussi utilisé pour payer dans des commerces, on peut imaginer un prochain développement énorme des achats sur smartphones.

Il va falloir créer davantage encore des offres (et publicités) spécialement étudiées pour cet outil. C’est un concentré d’Internet : du très court, très clair, impactant. L’image joue forcément un grand rôle, puisque la lecture n’y est pas aisée (d’où le succès d’Instagram par exemple). Des boutons d’appel à l’action (CTA) sont essentiels pour y être efficaces.

C’est tout l’univers du web à miniaturiser et à adapter à une utilisation nomade, avec des personnes souvent peu attentives car occupées à faire autre chose. Aller à l’essentiel est capital pour être efficace sur mobile !

Sandra PEREZ – Harmony Com
Spécialiste en communication pour TPE

 
Harmony Com
The following two tabs change content below.
Sortie d'une école de commerce (marketing et gestion), après quelques expériences commerciales, je suis tombée dans le web dès 99. Webmaster freelance dès 2004, j'étais déjà spécialisée TPE ! Avec le web 2.0, j'ai repris une activité plus conforme à mes compétences : la communication pour TPE. Ma philosophie : du sur mesure qui va à l'essentiel ! Conseil / accompagnement - Rédaction commerciale - Social média - Print / logo
2 Comments
Mai 14, 2014
16:22
#1 Brigitte :

C’est vrai que beaucoup de clients potentiels utilisent des tablettes et smartphones…

Mai 14, 2014
16:23

Oui, souvent on n’y pense pas assez. Ce sont de petits plus laissés de côté qui font perdre beaucoup de contacts au final ;o)
Merci pour le commentaire Brigitte :-)

Laissez un commentaire : votre e-mail ne sera jamais utilisé ! En laissant un commentaire, vous acceptez la politique de confidentialité du blog.

Nom

Email

Site web

Previous Post
«
Next Post
»