. Interview : Samuel BIELKA, auteur du Guide du community manager -

Interview : Samuel BIELKA, auteur du Guide du community manager

Posted by Harmony Com 3 comments

On se suit avec Samuel depuis son 1er livre, que j’avais acheté et apprécié. Du coup pour sa réédition (mise à jour), il a accepté de partager avec vous des conseils utiles pour la gestion des réseaux sociaux et de communauté (community management).

Pour rappel, jusqu’au 6 février 2018, vous pouvez gagner son livre ici : Le guide du community manager.

Place à l’interview !

samuel bielka

Samuel Bielka

Peux-tu te présenter ainsi que ton activité ?

Je suis chargé de communication numérique freelance, spécialisé dans les réseaux sociaux. Dans ma première vie professionnelle, j’ai étudié l’histoire avant de devenir enseignant. J’ai décidé après quelques années de me reconvertir dans la communication web, car j’ai toujours été passionné par le numérique. Avec le développement des réseaux sociaux, j’ai sauté sur l’occasion de devenir community manager, avant d’élargir mes activités (rédaction web, mailing, consulting, webmarketing…).

Je travaille pour plusieurs clients dans des secteurs très variés, ce qui me permet d’échapper à la routine et de me confronter à des problématiques très diversifiées.

Comment est venu ce projet de livre ?

À l’origine, je n’avais pas prévu de faire ce livre ! J’ai pour habitude de prendre régulièrement des notes sur mon travail dans un document Word. Une sorte de journal intime professionnel, afin de lister les techniques et les pratiques qui marchent… et celles qui ne marchent pas. Ce petit journal de bord a petit à petit pris du volume, pour atteindre environ 150 pages. En le relisant, je me suis aperçu qu’il contenait des conseils qui pouvaient être utiles aux personnes qui travaillent dans la communication numérique, et en particulier sur les réseaux sociaux. Je trouvais dommage de garder tout cela pour moi, c’est pourquoi j’ai rapidement eu l’idée d’en faire un livre pour partager mes expériences. Il ne restait plus qu’à réorganiser le tout, pour rendre la lecture plus agréable. Ce n’était pas facile, car les livres sur le community managements sont vite obsolètes : j’ai donc décidé de l’organiser autour des sept qualités humaines qui me semblent indispensables pour réussir sur les réseaux sociaux.

L’originalité du livre s’explique donc par son histoire un peu particulière.

Qu’as-tu retiré de cette expérience ?

J’ai beaucoup appris à propos de mes clients, car au départ j’ai publié moi-même mon livre, sans passer par un éditeur. Il fallait donc le faire connaître, et pour une fois j’utilisais mes compétences en communication numérique pour mon propre projet, et pas pour le compte de quelqu’un d’autre. Cette inversion des rôles m’a permis de mieux comprendre les attentes de mes clients. Heureusement, entre les campagnes publicitaires Facebook, les mails et les prises de contact avec les influenceurs, mon livre s’est vendu. Et l’éditeur Gereso m’a alors proposé de l’éditer.

Peux-tu donner quelques conseils (ou astuces) de promotion sur les médias sociaux (pour un livre professionnel) ?

Utiliser les publicités Facebook est une très bonne idée, surtout pour un livre « de niche ». Le ciblage redoutable permet de faire connaître le livre aux personnes intéressées pour un prix très raisonnable.

Plus largement, il faut oser, quitte à échouer : contacter des blogueurs, des journalistes, parler du livre autour de soi, sans craindre une réponse négative ou un échec.

Peux-tu citer 2-3 extraits du livre que tu trouves particulièrement révélateurs ou importants ?

L’extrait sur le non-respect des règles est assez révélateur de la philosophie de mon livre, car j’y donne non pas des règles absolues mais plutôt des attitudes à avoir au quotidien :

« Le community manager est abreuvé d’articles qui expliquent ce qu’il faut et ne faut pas faire. Gardez toujours un œil critique et n’hésitez pas à tenter des choses interdites par les gourous du Web. Si c’est un échec, alors retenez la leçon : il n’y aura pas mort d’homme.
Exemple : un jour où j’avais beaucoup de contenu sur Twitter, j’ai décidé de programmer un Tweet « nocturne » à 3 h 30 du matin. Cela n’a aucun sens, et toutes les infographies sur « le meilleur moment pour publier sur les réseaux sociaux » vous diront qu’il ne faut pas le faire. Et pourtant j’ai essayé, avec un ton complice (« Tweet bonus pour les insomniaques etc. »). Figurez-vous que ce Tweet est celui qui a le mieux fonctionné. Difficile d’expliquer pourquoi : à cette heure-ci, il ne devait pas être très concurrencé. Les internautes encore debout ont sans doute aimé ce Tweet inattendu. Toujours est-il que si j’avais respecté les règles à la lettre, ce Tweet n’aurait jamais existé. Je reproduis régulièrement cette technique, si les circonstances le permettent. »

Le guide du community manager, Samuel Bielka

samuel bielka

Que penses-tu du récent changement d’algorithme Facebook concernant les pages ?

Facebook prend un risque, celui de faire disparaître les communautés. En effet, les marques risquent d’avoir des pratiques publicitaires similaires à celles des autres médias, c’est-à-dire acheter de l’espace publicitaire entre deux contenus (comme à la télévision, avec de la publicité entre deux programmes). Sans portée organique, il n’y a plus aucun intérêt à créer des liens durables avec sa communauté. Le rôle du community manager pourrait donc changer radicalement. De communicant, il deviendra « marketer », responsable de campagnes publicitaires et de ciblage.

Je ne sais pas si Facebook, en modifiant l’algorithme, a pleinement conscience du danger pour son éco-système de communautés. Et je trouve ironique, après des années de succès, qu’il retombe dans un modèle publicitaire classique ! Mais même sans ce changement d’algorithme, la portée des pages avait tendance à diminuer, par le simple jeu de l’offre et de la demande : les entreprises publient de plus en plus de messages sur Facebook, alors que le temps moyen de lecture des internautes est en baisse. Ce changement est l’aboutissement d’une longue évolution, Facebook devenant un espace très disputé entre les acteurs qui veulent y diffuser des messages.

Selon toi, quels vont être les réseaux sociaux majeurs en 2018 et pourquoi ?

Je ne vais pas être très original ! Instagram et LinkedIn possèdent un grand potentiel, encore sous-exploité par les entreprises. Facebook avait tendance à capter tout l’oxygène, et le changement d’algorithme pourrait bien renforcer le rôle de ces deux réseaux sociaux. Instagram car sa croissance est rapide et ne semble pas faiblir, LinkedIn car il permet de contourner plusieurs difficultés propres à Facebook (à savoir le reach très faible et la qualité parfois médiocre des échanges).

Enfin, quels conseils donnerais-tu à une TPE pour 2018 concernant les réseaux sociaux ?

Je conseillerais d’abord aux TPE d’être présentes et actives sur les réseaux sociaux, qui sont taillés pour elles. Elles peuvent y atteindre leurs objectifs avec un budget très limité, y raconter leur histoire et se rapprocher des clients sans être intrusif.

Sur les réseaux sociaux, soyez-vous même et ne jouez pas un rôle, publiez de façon passionnée, et vous aurez déjà un énorme avantage par rapport aux grandes entreprises qui tiennent souvent un discours stéréotypé et calculé.


Merci à Samuel pour ces conseils avisés.

Sandra PEREZ – Harmony Com

Visitez son site !

 

site Samuel Bielka

Harmony Com
The following two tabs change content below.
Sortie d'une école de commerce (marketing et gestion), après quelques expériences commerciales, je suis tombée dans le web dès 99. Webmaster freelance dès 2004, j'étais déjà spécialisée TPE ! Avec le web 2.0, j'ai repris une activité plus conforme à mes compétences : la communication pour TPE. Ma philosophie : du sur mesure qui va à l'essentiel ! Conseil / accompagnement - Rédaction commerciale - Social média - Print / logo
3 Comments
Trackbacks to this post. Merci pour le lien.
Laissez un commentaire : votre e-mail ne sera jamais utilisé ! En laissant un commentaire, vous acceptez la politique de confidentialité du blog.

Nom

Email

Site web

Previous Post
«
Next Post
»