. Le hashtag : combien, où et comment ? -

Le hashtag : combien, où et comment ?

Posted by Harmony Com 0 comments

brèves de com

 

Aujourd’hui, un petit point sur le #hashtag, car je vois que la plupart de mes clients ont du mal avec lui. Pour rappel, je vous ai déjà proposé un article plus complet à ce sujet ici
 
Ce mot clé (précédé du signe #) est très utilisé sur divers réseaux sociaux. Le hashtag :
  • aide ensuite à trouver les publications en recherche interne
  • peut aussi servir le SEO (référencement)
  • peut également montrer des émotions ou jouer sur l’humour, par exemple #crevee, #vismaviedegraphiste, etc…
  • est également très utilisé pour communiquer autour d’un événement, par exemple #JO2018
hashtag #JO2018
 
Maintenant, ce n’est pas toujours évident de savoir combien en mettre ni comment les intégrer.
 
Alors voici un petit rappel par réseau social.
 
Sur Facebook, les hashtags ne sont pas très appréciés. En mode personnel, ils sont inutiles, sauf pour exprimer une émotion. Sur une page, il est préférable d’en mettre un seul, peu importe son placement. Plus on en intègre, moins la publication aura de portée et d’engagement.
 
Sur Twitter ils sont nécessaires, mais la limite des 280 caractères impose une certaine retenue. Ils peuvent vite gâcher la lisibilité du tweet. Il est efficace d’en mettre 2-3, 5-6 maximum, de préférence en fin de tweet, après le lien s’il y en a un. Les tweets étant indexés par Google, les hashtags sont d’autant plus intéressants sur Twitter.
Notez que la bio Twitter peut aussi accueillir des hashtags, sans abuser : 2-3 suffisent largement pour gagner en visibilité.
 
Si vous cherchez #SEO sur Google, Twitter arrive en tête (comme avec beaucoup d’autres hashtags). Preuve de son intérêt pour le SEO :
hashtag twitter
 
Sur LinkedIn le hashtag est revenu il y a quelques mois, même s’il reste très peu utilisé. Pourtant il aide à retrouver les publications sur un thème et peut servir à terme pour le SEO. On peut en inclure 1 à 3, sans gêner la lisibilité du commentaire (donc plutôt après).
Viadeo étant en redressement judiciaire, je ne m’attarde pas sur son cas. On peut globalement suivre les mêmes conseils que pour LinkedIn mais vu son efficacité très relative à présent, il est inutile d’y perdre du temps. Sauf si vous avez déjà un fort réseau de contacts actifs sur cet outil.
 
Sur Google Plus le hashtag est assez utilisé, mais il faut reconnaître que cet outil est globalement délaissé (excepté pour certaines activités plutôt technophiles, et encore). Il est intéressant d’ajouter 1 à 3 hashtags davantage pour le SEO (jusqu’à 5), étant donné son lien avec Google. Mais vu le peu d’interactions sur cet outil, selon votre activité et vos objectifs, vous pouvez faire l’impasse sur les hashtags.
Sur Pinterest le hashtag est essentiel. On peut en mettre plusieurs sans problème (3 à 6), de préférence en fin de publication. Mais si le mot clé important se trouve en début d’épingle, ce n’est pas gênant d’y poser un hashtag. Il faut juste éviter d’en mettre plusieurs dans le commentaire, pour ne pas gêner la lisibilité.
Quant à Instagram, c’est LE réseau des hashtags. Les publications sont peu visibles sans 9 à 12 hashtags ! Même si la limite est à 15, Instagram permet parfois de la dépasser, selon l’intérêt estimé de la publication. Ils sont habituellement mis à la fin, en paquets. Ne vous forcez pas à en ajouter : si vous estimez que seulement 5-6 hashtags sont pertinents, c’est suffisant s’ils sont bien choisis. Au-delà des mots clés concernant le post, ils sont très utilisés pour partager un sentiment. On peut même en mettre en réponse à un commentaire, comme ici :
hashtag sur instagram
On peut aussi utiliser un hashtag dans la bio Instagram. Mais comme elle est très courte (150 caractères), mieux vaut utiliser des emoticones et un seul hashtag éventuellement. Par exemple Isabelle Mathieu, référence des médias sociaux, n’en utilise pas dans sa bio :
instagram d'Isabelle Mathieu
Pour rappel, normalement un hashtag ne comprend ni accents, ni majuscules, ni espaces ou autres caractères. Les majuscules sont utilisées dans de rares cas où elles permettent la compréhension du hashtag. Par exemple s’il est long (évitez les hashtags de plus de 3 mots), que les mots peuvent être compris différemment selon où est posé la majuscule (qui sert de repère pour séparer les mots), ou pour faire ressortir un mot. Exemples : #JO2018 ou #JeSuisCharlie.
J’espère que ce petit point sur le hashtag vous a été utile !
Sandra PEREZ – Harmony Com
conseil réseaux sociaux
 
Harmony Com
The following two tabs change content below.
Sortie d'une école de commerce (marketing et gestion), après quelques expériences commerciales, je suis tombée dans le web dès 99. Webmaster freelance dès 2004, j'étais déjà spécialisée TPE ! Avec le web 2.0, j'ai repris une activité plus conforme à mes compétences : la communication pour TPE. Ma philosophie : du sur mesure qui va à l'essentiel ! Conseil / accompagnement - Rédaction commerciale - Social média - Print / logo
Vous avez aimé ? Laissez un commentaire, votre e-mail ne sera jamais utilisé !

Nom

Email

Site web

Previous Post
«
Next Post
Recevez les derniers articles chaque lundi, et rien d'autre !
Je m'abonne
9 Partages
Tweetez
Partagez8
Partagez1
Enregistrer
+1