. Fiche produit e-commerce : 6 conseils pour la rendre attractive et convaincante -

Fiche produit e-commerce : 6 conseils pour la rendre attractive et convaincante

Posted by Harmony Com 0 comments

Cet article (non sponsorisé) est un article invité.

Je suis Olivier Clémence et je gère le blog reussir-mon-ecommerce.fr. L’objectif de ce site est d’accompagner les web-entrepreneurs dans leurs projets web et d’aider les e-commerçants à rentabiliser leur boutique en ligne.

Alors aujourd’hui, j’ai eu envie de vous parler de la fiche produit. Si vous possédez une boutique en ligne, vous faites peut-être partie des e-commerçants qui rencontrent quelques difficultés à rédiger et structurer une fiche produit.

Si c’est le cas, vous êtes exactement au bon endroit, car je vais vous donner quelques conseils pour rendre vos fiches produits efficaces et pour augmenter vos chances de conversion.
Allons-y !

fiche produit bien travaillée

1. Se mettre à la place du client et s’adapter à chaque profil

La première étape pour construire une bonne fiche produit, c’est de s’intéresser au profil de chaque prospect et de répondre à leurs attentes en termes de format de contenu.

Car, le saviez-vous ? Il existe 3 grands types de clients :

  • Les actifs : ils veulent tout savoir et prennent le temps de décortiquer l’ensemble des informations de la fiche produit
  • Les pressés : au plus vite au mieux ! Ils veulent juste savoir si le produit correspond bien à l’idée qu’ils s’en font. Et ce sont les images qui vont les intéresser principalement
  • Les passifs : ils n’ont pas envie de devoir chercher les informations et préfèrent se laisser guider. La vidéo est le meilleur outil pour capter leur attention.

Donc vous l’avez compris, chacun de ces clients type apprécie un format en particulier : le texte, les images ou la vidéo. Nous verrons un peu plus tard comment les utiliser, mais en attendant, une chose est certaine : si vous intégrez à votre fiche produit ces 3 formats, vous avez déjà tout compris ! Enfin, presque sinon l’article s’arrêterait là 😉
Passons à la suite.

2. Anticiper ses questions

Maintenant que vous connaissez les préférences de vos prospects en termes de contenu, il est temps de vous attarder sur la question qu’ils ont tous en tête (et pour le coup, celle-là, elle fait l’unanimité 😉) : pourquoi ce produit pourrait-il m’intéresser ?

Alors pour déterminer les informations que doit contenir le meilleur contenu, vous pouvez vous appuyer sur plusieurs méthodes :

a. Le Brainstorming

C’est le moment de réunir vos plus proches collaborateurs (ou des amis qui veulent bien vous aider si vous travaillez en solo), de vous mettre dans la peau du potentiel client, et de réfléchir tous ensemble aux informations pertinentes concernant votre produit.

Pour réaliser un brainstorming, pas besoin de beaucoup de matériel : quelques post-it pour noter les idées, un tableau ou un story-board pour les afficher, et surtout les méninges de tout le monde pour faire le plein d’idées 😉.

brain storming

b. Veille Facebook, forum et avis

C’est fou tout ce qu’on peut trouver en fouinant sur les médias sociaux ! Vous avez déjà essayé ? Si ce n’est pas encore le cas, allez-y, vous serez sûrement étonné de la mine d’informations qui s’y cache.

Comment procéder ? C’est très simple : il suffit de taper « avis + le nom du produit » dans Google et vous devriez voir défiler un tas d’informations que vous prendrez ensuite le temps de lire pour vous faire une idée. Bon, je ne dis pas qu’il y a forcément que des éléments utiles, mais les internautes aiment beaucoup partager leurs impressions sur tel ou tel sujet. Ça peut donc vous permettre de mieux comprendre leurs attentes.
Pour Facebook et les forums, c’est à peu près la même chose.

c. Echanges via un blog

Sinon, il existe un autre moyen de récupérer plein d’infos sur les problématiques clients, c’est le blog. Eh, oui, c’est un lieu où vous pouvez publier des articles autour de votre thématique de produit. Ensuite, par le biais des commentaires, vous pouvez récupérer des infos utiles à prendre en compte dans vos fiches produit.

Alors, évidemment, je sais ce que vous allez me dire, tenir un blog, c’est pas franchement facile, et ça prend énormément de temps. On ne va pas se mentir, c’est totalement vrai, mais c’est aussi super utile pour gagner en visibilité sur Google, attirer et fidéliser des clients. Pour en savoir plus, voici une infographie qui vous résume l’intérêt du blog.

3. Enrichir la fiche de conseils d’utilisation

Donc, maintenant que grâce au point précédent, vous avez pu capter les informations importantes à mettre sur votre fiche produit, vous vous dites que c’est bon, vous avez tout ce qu’il faut pour aider l’internaute à faire son choix.

Ce n’est en fait pas totalement fini. Informer sur un maximum de caractéristiques c’est bien, mais ce que les internautes apprécient également, c’est d’être guidé.

Après la description de votre produit, pourquoi ne pas rajouter quelques conseils d’utilisation ? C’est toujours bienvenu et même si parfois, ces conseils vous paraissent logiques, donc inutiles, dites-vous bien que, contrairement à vous, l’internaute ne connait pas le produit sur le bout des doigts. Tous les conseils sont donc en général bons à prendre.

4. Intégrer des avis clients

Vous aurez beau être sûr de vous, transparent et expert dans votre domaine, pour un client, il n’y a rien de plus utile que l’avis d’un de ses pairs.

En effet, il n’y a aucun commercial qui se cache derrière un autre client et ses impressions peuvent paraître plus sincères.

Les chiffres le prouvent : en 2017, une étude a été réalisée par OpinionWay auprès de particuliers et d’entreprises. Près de 80 % des Français sondés ont déclaré consulter un avis avant d’acheter. Par ailleurs, ils étaient également la moitié à se laisser influencer par un avis au moment de leur acte d’achat (source).

avis clients

5. Adapter ses types de contenus pour plaire à tous les profils

J’en ai déjà parlé un peu plus haut, mais si le fond a toute son importance, la forme aussi est déterminante. Certains clients préfèrent lire, d’autres, visualiser, et enfin d’autres aiment se laisser guider par une vidéo. Voici donc quelques conseils pour rendre votre fiche produit attractive en utilisant les 3 outils à la fois.

a. Le texte

Il doit être très fluide, comporter un titre qui nomme clairement le produit, une partie descriptive qui contient à la fois les caractéristiques principales, mais aussi des conseils d’utilisation.

Côté style, sur une fiche produit, on oublie la grande littérature et les termes trop techniques. On fait donc clair, net et précis. Si le vocabulaire est trop expert et le ton trop lourd, le prospect risque de s’embrouiller. Et comme il n’a pas de temps (il n’en a jamais), il passera à un autre site.

Une technique sympa à exploiter sur une fiche produit, c’est le storytelling. Il s’agit d’un style d’écriture qui consiste à raconter une histoire dans laquelle le prospect va pouvoir se projeter. C’est très utile pour la partie conseils d’utilisation. L’idée est de mettre en scène le produit pour que le client puisse imaginer comment l’utiliser.

b. Images

Elles sont évidemment essentielles sur une fiche produit. Rappelons que le client ne peut pas toucher le produit. Il a donc besoin de le visualiser sous toutes les coutures pour se faire une meilleure idée de ce qu’il va donner en 3 D.

c. Vidéos

À propos de 3D, si vous pouvez joindre une vidéo de l’utilisation du produit sur la fiche produit, c’est encore mieux évidemment. Parce que n’oublions pas que nous avons aussi une typologie de clients qui n’aime pas trop fouiller dans les infos et qui préfèrent se laisser guider.

vidéo fiche produit

6. Et le SEO ? Faut-il optimiser une fiche produit ?

C’est la grande question.

Alors, je tiens à vous dire que si vous suivez déjà à la lettre les conseils donnés plus haut, votre fiche sera déjà très pertinente pour Google étant donné qu’elle contient du texte, de l’image et de la vidéo (bien entendu, ça ne marche que si tout est bien optimisé et si chaque élément a une vraie valeur ajoutée. Si vous vendez un sac et que vous mettez en image une plage, ça va poser un problème…😁)

Bon, l’idée de l’article n’est pas de développer les techniques de référencement, mais si ça vous intéresse, j’ai mis en place une formation SEO destinée à tous les web entrepreneurs en quête d’un meilleur positionnement sur les moteurs de recherche.

Revenons maintenant à nos moutons. Pour répondre à la question « faut-il optimiser une fiche produit », je vais vous faire une réponse de normand… ça dépend !

Oui je sais, vous n’êtes pas bien avancé.

En fait, ça dépend beaucoup de ce que vous avez à vendre et si vous avez la possibilité de rédiger sur chaque fiche produit un contenu suffisamment étoffé pour plaire à Google.
Si c’est le cas, tant mieux, alors la réponse est oui.

Si par contre, vous vendez des produits qui se déclinent en couleur, taille, etc., l’optimisation de chaque fiche devient plus compliquée, car non seulement, il va vous falloir trouver pour chaque produit un contenu unique (pas facile quand la seule différence qui distingue un produit d’un autre est sa couleur, n’est-ce pas !), mais en plus, ça peut vous prendre beaucoup, beaucoup de temps.

L’astuce dans ce cas : conserver une seule page visible pour le référencement et désindexer le reste.

Sinon, vous pouvez aussi concentrer l’optimisation sur les pages catégories. En général, il y a plus de matières pour rédiger un texte pertinent et optimisé.

 

Merci à Olivier Clémence pour cet article.
Visitez son site :

site réussir son site e-commerce

 

Harmony Com
The following two tabs change content below.
Sortie d'une école de commerce (marketing et gestion), après quelques expériences commerciales, je suis tombée dans le web dès 99. Webmaster freelance dès 2004, j'étais déjà spécialisée TPE ! Avec le web 2.0, j'ai repris une activité plus conforme à mes compétences : la communication pour TPE. Ma philosophie : du sur mesure qui va à l'essentiel ! Conseil / accompagnement - Rédaction commerciale - Social média - Print / logo
Laissez un commentaire : votre e-mail ne sera jamais utilisé ! En laissant un commentaire, vous acceptez la politique de confidentialité du blog.

Nom

Email

Site web

Previous Post
«
Next Post