. Exemple d'optimisation de flyer par le client et conseils pour le faire vous-même -

Exemple d’optimisation de flyer par le client et conseils pour le faire vous-même

Posted by Harmony Com 0 comments

Après un logo pour un client cuisiner, voici une optimisation de flyer dans le domaine de la rénovation énergétique ! Je vais essayer de détailler un peu, pour vous donner des « astuces » qui vous seront utiles aussi.

Le projet

Le client avait fait 2 essais de flyers qui ne le satisfaisaient pas, et a fait appel à mes services pour obtenir par lui-même un flyer professionnel et efficace, avec mes conseils. Ce qui suppose une optimisation sur le fond (contenu) et sur le forme (graphisme, mise en page).

Au départ, on avait :

  • un flyer paysage 3 volets dans les tons de violet
  • un flyer portrait dans les tons jaunes et verts assez vifs
  • l’absence de logo sur les 2 flyers

Alors que le client (Efibat en Normandie) a un joli logo (et un site pour les 3 agences, dont la sienne) qui rappelle les couleurs de la nature :

logo Efibat

Le premier travail (après le choix du format) a donc été esthétique.

Le graphisme

Si vous voulez réaliser un flyer qui vous représente, qui transmette votre identité : partez de votre charte graphique, c’est à dire du logoVous obtiendrez de suite une cohérence dans les couleurs qui donnera un aspect plus professionnel et rassurant : capital.

« Repiquez » les couleurs et servez-vous en pour tout le document : textes, fonds, cadres, voire images. 

Voici ce que j’ai proposé au client pour l’aider :

couleurs Efibat, tous droits réservés

Selon les couleurs et le document à produire, choisissez ensuite les couleurs qui seront plutôt utilisées pour les parties graphiques (fond, cadres…) et celles pour le texte. En général les couleurs claires sont utilisées en fond, les foncées pour le texte, qui se détachera bien dessus. Méfiez-vous des couleurs sombre en grand aplat (fond, grands cadres…) : elles peuvent vite plomber le document et ne pas donner envie de le lire.

Pour ce client, je lui ai donc conseillé :

  • le beige très clair en fond, avec éventuellement un autre clair pour faire une bande qui ressorte (on est partis sur un flyer 3 volets paysage)
  • des cadres avec soit un fond beige plus foncé, soit le vert clair (ou juste la bordure)
  • les titres en vert clair
  • les textes normaux en vert foncé

 

Le contenu

Le contenu a aussi été optimisé commercialement et corrigé.

Voici quelques conseils qui pourront vous être utiles :

  • conservez la même police (2-3 gros maximum sur tout le document) et les mêmes couleurs sur les textes similaires : titre, sous-titre, corps…
  • définissez la taille des textes en fonction de leur importance, pour faciliter la lecture et donner du dynamisme : titre en grand, sous-titre plus petit, corps nettement plus petit (il doit y avoir une différence bien visible entre ces éléments)
  • travaillez les alignements pour que le document semble harmonieux, fluide. Le lecteur ne doit pas s’y perdre avec X cadres et bouts de textes dispersés : guidez son regard
  • illustrer le propos : globalement, une image par idée phare
  • faîtes attention à disposer des droits sur l’image. Dans l’idéal, choisissez des images avec des couleurs similaires à celles de votre charte graphique. Ici ce n’était pas possible
  • si les visuels sont importants : choisissez un graphisme léger, qui les mettent en valeur. Sinon ce sera trop chargé 
  • conservez le même temps pour les verbes dans une liste (par exemple l’impératif partout, et non « agir » sur un point puis « découvrez » dans le point suivant)
  • si vous mettez une majuscule en début de liste, faîtes pareil sur tous les autres points (ou inversement), et ne mettez pas de points à la fin, point virgule. Le rendu est plus sérieux et vous gagnez en crédibilité. C’est aussi plus facile à lire car l’oeil ne s’arrête pas sur un défaut, c’est fluide

D’un point de vue commercial :

  • parlez d’abord au lecteur, pas de vous : posez une question qui l’interpelle, donnez un chiffre étonnant, parlez-lui de son problème que vous allez résoudre… Bref, captez son attention pour lui donner envie de lire la suite
  • axez tout le document sur le « bénéfice client«  : l’intérêt pour lui, son avantage direct, ce qui lui parle de suite (économie, gain de temps, plaisir…)
  • parlez simplement, évitez le jargon, faîtes des phrases courtes et claires, avec des listes dès que possible
  • utilisez le « vous », parlez directement au lecteur
  • présentez-vous suffisamment (sans trop, le site est là pour le reste) pour montrer votre sérieux, donner confiance, avec quelques éléments clés (expérience, locaux, équipe, certifications, références clients…)
  • n’oubliez pas vos coordonnées bien sûr, mais surtout le site Internet (qui sera probablement le 1er consulté si vous avez intéressé le lecteur) ou votre blog

Bref, facilitez la compréhension et la lecture au maximum. Et pensez toujours client, intérêt pour lui, et non « vous » ou un professionnel du secteur. Un client potentiel sera toujours plus intéressé par ce que vous pouvez faire pour lui, par la solution que vous apportez, plutôt que par vos réalisations et distinctions.

Enfin n’oubliez pas les mentions légales : les amendes sont lourdes dans le cas contraire !

Et voici le résultat général obtenu : simple à réaliser et efficace.

flyer recto Efibat

flyer verso Efibat

L’impression

Il est tentant d’utiliser son imprimante, mais excepté pour un flyer très simple (type soldes, offre spéciale), ce n’est pas conseillé. Le rendu est peu flatteur et donne de suite une image « amateur », qui n’a pas de moyens (ce qui n’est pas rassurant sur l’entreprise).

Préférez un papier assez épais (minimum 90 gr, plus si possible) qui donnera davantage confiance. Et n’hésitez pas à opter pour des finitions selon vos objectifs. Par exemple, pour l’événementiel ou pour une boîte de nuit, des finitions métalliques, découpe originale ou vernis sélectif feront leur effet. Ne négligez pas le toucher : il est important en matière de supports papier.

Sachez également que même si réaliser son flyer soi-même est économique de prime abord, l’impression peut vite coûter cher. Regardez chez plusieurs imprimeurs : bien souvent, votre imprimeur local sera plus intéressant, plus flexible surtout sur la qualité, et pourra aussi corriger vos petites erreurs.

En revanche souvent les imprimeurs avec les meilleurs tarifs travaillent seulement avec des professionnels (comme Exaprint) car ils leurs transmettent des fichiers prêts à exploiter : vectoriels, couleurs CMJN, marges et bords perdus, sans surcharge d’encre ou surimpression, images HD, etc… D’autres n’accepteront pas un fichier JPEG ou PDF non vectoriel : renseignez-vous. Le rendu peut aussi différer de ce que vous avez vu à l’écran (pas forcément bien calibré, surtout sur portable) et s’avérer décevant. Le recours à un professionnel vous coûtera plus cher en création certes, mais peut vous faire réaliser de sérieuses économies ensuite sur l’impression. Surtout en cas d’impression renouvelée régulièrement.

Dans tous les cas, il faudra travailler en haute définition (300 dpi) pour un résultat professionnel. Évitez donc les logiciels bas prix, qui produiront un fichier parfois inexploitable pour l’imprimeur…

Voilà, vous avez des conseils de base pour réaliser vous-même un flyer efficace !

Sandra PEREZ – Harmony Com
Spécialiste en communication pour TPE

 

 

Harmony Com
The following two tabs change content below.
Sortie d'une école de commerce (marketing et gestion), après quelques expériences commerciales, je suis tombée dans le web dès 99. Webmaster freelance dès 2004, j'étais déjà spécialisée TPE ! Avec le web 2.0, j'ai repris une activité plus conforme à mes compétences : la communication pour TPE. Ma philosophie : du sur mesure qui va à l'essentiel ! Conseil / accompagnement - Rédaction commerciale - Social média - Print / logo
Laissez un commentaire : votre e-mail ne sera jamais utilisé ! En laissant un commentaire, vous acceptez la politique de confidentialité du blog.

Nom

Email

Site web

Previous Post
«
Next Post
»