. Conseils pour des voeux professionnels réussis et exemples inspirants -

Conseils pour des voeux professionnels réussis et exemples inspirants

Posted by Harmony Com 0 comments

La reprise ayant été chargée, j’écris cet article avec un peu de retard. On est quand même dans la pleine période des voeux, puisqu’il est admis qu’on peut les faire jusqu’à fin janvier.

Alors voici quelques conseils pour des voeux professionnels réussis.

Soigner sa carte de voeux

Qui dit voeux, dit carte.

Essayez d’en choisir une (ou d’en créer une) à vos couleurs, avec votre nom ou logo, et si possible un message lié à votre activité. Il est important de véhiculer votre identité avec ces voeux.

Eviter la carte lambda piochée vite fait sur une banque d’images gratuite : c’est rapide certes, mais l’effet ne sera pas du tout le même sur votre contact. Il pensera que vous ne vous êtes vraiment pas donné de mal et que vous bâclez cette tâche, pourtant importante pour garder le contact.

Cette année j’ai bien dû avoir 3 demandes de devis (validés) suite à mes voeux, même si ce n’était pas le but. Les voeux sont importants pour montrer qu’on pense à son contact et lui souhaiter réellement plein de belles choses.

Et ça commence avec le visuel, la carte. Vous pouvez en créer une correcte avec Canva, ou au moins personnaliser une image existante.

Eviter la carte d’un service en ligne

Hier j’ai reçu une carte d’un contact professionnel, venant d’un site type Dromadaire.

Évitez absolument ! Ces sites sont des spammeurs finis…

Vous allez pourrir la boîte de votre contact, ce qu’il appréciera très moyennement.

Si vraiment vous aimez une carte et que vous connaissez assez bien le contact (car elles ne sont pas personnalisables et sont plutôt réservées au privé), 2 solutions :

  • vous auto-envoyer la carte, pour lui transmettre ensuite par mail
  • envoyer la carte sur une des adresses « poubelle » de votre contact, s’il en a une

Personnaliser le message

Pour des contacts que vous connaissez un peu, évitez le message « meilleurs voeux » et terminé.

Sauf si vous en avez des quantités, ou au moins pour les plus importants, prenez le temps de personnaliser le texte : l’impact sera bien plus grand.

Et mettez un peu de coeur dans le message, en essayant de personnaliser les voeux par groupes de contacts au moins.

Ne faîtes pas un roman non plus : les gens sont submergés de voeux et de mails. Mieux vaut faire court mais intense !

Penser au CCi ou au mailing

Surtout n’envoyez pas vos voeux à X contacts en CC ou dans la ligne destinataire simple de vos mails ! Tous les autres le verraient, et pourraient au passage récupérer les mails. C’est très mal vu (voire impoli).

Si vous utilisez une messagerie, utilisez le champ « Cci » (copie carbone invisible) en vous mettant en destinataire : aucun de vos contacts ne verra l’envoi aux autres.

Et si vous utilisez un outil de newsletter (comme Mailchimp), vous pouvez créer une liste « voeux » pour un résultat plus soigné (importez vos contacts), et suivre les statistiques d’ouverture, etc… Mais attention dans ce cas, l’effet « newsletter » visible (mentions de désabonnement, etc…) peut déplaire selon le contexte. A réserver à des contacts lointains, par exemple des personnes qui ont juste téléchargé un outil gratuit.

Profiter des réponses de vos contacts

Vos clients ou partenaires vous souhaitent leurs voeux en retour ?

Remerciez, et profitez-en pour demander des nouvelles, renouer le contact au besoin. Vous y passerez peu de temps et c’est vraiment un moyen agréable d’avoir plus d’informations sur vos contacts, ou de vous rappeler à leur bon souvenir de manière valorisante, authentique.

Ne pas vendre

Ce n’est pas le moment : pas question de faire sa promo !

L’échange de voeux doit être sincère et sans attente.

Ne pas parler santé

Et oui, niveau pro, on connaît rarement assez nos contacts pour s’aventurer sur ce terrain.

Souhaiter une parfaite santé à quelqu’un qui a peut-être un cancer, un handicap grave, etc…, est pour le moins déplacé. Mieux vaut éviter ce sujet dans vos voeux professionnels.

Utiliser le papier pour des contacts de choix

Même si la tradition se perd, une carte papier fait beaucoup plus d’effet.

Certes, c’est du temps et de l’argent… Mais si votre activité et vos contacts s’y prêtent (par exemple vos meilleurs clients), une carte de voeux papier aura un impact bien plus grand.

Choisissez soigneusement la papier dans ce cas, car le toucher a son importance. Même chose avec l’enveloppe, le timbre ou le format (le carré a la côte). Plus l’ensemble est soigné, attractif, plus il laissera une empreinte durable.

Voici par exemple la jolie carte reçue d’une cliente :

carte de voeux

carte de voeux

SJ Scribe, traductrice anglais / français confirmée : http://sjscribe.com/

Une carte légère pour envoi mail

La plupart des voeux se font aujourd’hui par mail. Or beaucoup sont aussi regardés sur mobile.

Alors pensez à faire une carte de voeux pas trop grande (maximum 700 pixels) et un peu compressée, qui sera rapide à charger (moins de 50 Ko c’est idéal, 100 maximum). Mais conservez une bonne qualité d’image néanmoins.

Evitez le GIF très lourd ou le flash, souvent bloqué et peu compatible.

Bien s’identifier

Selon la nature des contacts, pensez à leur rappeler :

  • d’où vous les connaissez (par exemple ils font partie de votre réseau LinkedIn)
  • qui vous êtes (activité, poste)

Et bien sûr, n’oubliez pas la signature mail avec le lien vers le site au minimum.

Inspiration

Voici quelques exemples de cartes de voeux parfois simples, mais inspirantes.

carte de voeux MAAARS

MAAARS, l’accompagnement de votre entreprise

 

carte de voeux être la voie

Etre sa voie, thérapeute psycho-corporelle (Karelle RANSON)

 

carte de voeux Céline D Graphic

Céline de la Asuncion, DA graphiste

carte de voeux en bois

Une carte de voeux en bois ! Par OlivWood créations

Et pour finir, pour des cartes de voeux encore plus originales, je vous invite à voir ce tableau Pinterest.

Bons voeux,
Sandra PEREZ – Harmony Com

 

Harmony Com
The following two tabs change content below.
Sortie d'une école de commerce (marketing et gestion), après quelques expériences commerciales, je suis tombée dans le web dès 99. Webmaster freelance dès 2004, j'étais déjà spécialisée TPE ! Avec le web 2.0, j'ai repris une activité plus conforme à mes compétences : la communication pour TPE. Ma philosophie : du sur mesure qui va à l'essentiel ! Conseil / accompagnement - Rédaction commerciale - Social média - Print / logo
Laissez un commentaire : votre e-mail ne sera jamais utilisé ! En laissant un commentaire, vous acceptez la politique de confidentialité du blog.

Nom

Email

Site web

Previous Post
«
Next Post
»