. Comment optimiser son référencement (SEO) simplement ? -

Comment optimiser son référencement (SEO) simplement ?

Posted by Harmony Com 6 comments

Tout d’abord, je vous invite à lire cet article que j’ai écrit il y a quelques temps. Il vous permettra d’apprécier s’il est seulement utile de passer du temps sur le SEO (et oui). Mais surtout, d’évaluer quelles seront les actions les plus intéressantes pour vous.

Car contrairement à ce que beaucoup de personnes imaginent, bétonner son site ou payer des annonces Adwords est loin d’être la solution, dans la plupart des cas !

seo

Pourquoi avoir un site n’est plus suffisant

C’est mathématique :

  • tout le monde ne peut pas être sur la 1ère page de Google
  • la 1ère page Google ne comprend qu’une dizaine de résultats, et au delà de la 3ème, vous êtes invisible car très peu de visiteurs vont au delà
  • Google prend en compte des critères contre lesquels la plupart des TPE ne peuvent luter : ancienneté du site, taille (pour la récurrence de mots clés), liens pointant vers le site, etc…

Résultat :

  • les « mastodontes » du secteur sortent en premier, et c’est logique : de gros sites plein de mots clés, anciens, avec des tonnes de liens pointant vers eux (La Redoute, Leroy Merlin, etc…)
  • un site Internet est souvent perdu au milieu de centaines d’autres, au minimum
  • un bon positionnement n’est possible en général que sur des mots clés avec nom ou activité + localisation

Ce qui signifie qu’en dehors d’un contexte local (exemple : « imprimeur Paris 15ème » au lieu d' »imprimeur » tout court), il sera souvent impossible de placer un site correctement, quel que soit le budget et les efforts fournis.

google serp

google

Il faut donc créer un maillage autour du site pour vous le rendre visible et conduire à lui. Sachant que dans bien des cas, vous trouverez vos clients… autrement qu’avec Google !

Bien cadrer sa cible et son offre

Un élément trop négligé par les TPE. Pourtant, c’est essentiel pour passer éventuellement dans les mailles du filets des grosses entreprises.

Il faut donc savoir précisément ce qu’on vend, comment et à qui, pour définir :

  • des mots clés plus précis, moins utilisés par la concurrence
  • des cibles que la concurrence peut avoir négligées (marchés de niche notamment, c’est à dire très spécifiques)
  • les outils qui sont les plus intéressants pour son entreprise

C’est en choisissant un bon positionnement et en adoptant des expressions / mots clés adaptés, que l’on a le plus de chances d’être trouvés. Bien souvent, c’est une prestation ou un produit spécifique qui permettra de se rendre visible (car les mots clés sont moins exploités), et non son activité globale, sujette à beaucoup de concurrence.

Créer un maillage autour du site

Vous avez du le remarquer : bien souvent, on trouve une entreprise ou une personne par son profil de réseau social, bien avant son site ou même son blog !

Il est donc capital d’établir une présence en ligne qui va démultiplier la portée du site, en aiguillant le visiteur vers lui au final :

  • les réseaux sociaux adaptés à l’entreprise et bien gérés (voir mon guide gratuit), ce qui veut dire mots clés et hashtags pertinents entre autres
  • un blog si possible, qui va augmenter considérablement la récurrence des mots clés, dont le classement du site à terme
  • des échanges de liens qualitatifs
  • la participation sur des forums / groupes avec une signature incluent le site et le blog, voire les réseaux sociaux
  • une signature email avec les liens du site, etc…
  • des communiqués de presse de qualité (si c’est vraiment approprié)
  • de la publicité sur des sites ou blogs, avec Adwords (publicité Google), sur les réseaux sociaux…
  • s’inscrire sur des annuaires choisis en fonction de son activité et ses cibles commerciales
  • des articles sur d’autres blogs, etc…

Tout ceci va donner X autres portes d’entrées vers votre site, augmenter la répétition des mots clés et la quantité de liens pointant vers le site. Plus vous aurez de partages sur les réseaux sociaux ou à partir du blog, mieux vous serez classés (d’autant que Google référence à présent les publications de son réseau social Google Plus, mais aussi de Twitter).

harmony com

La longue traîne, ça sert à quoi ?

Il s’agit donc d’une démarche appelée la longue traîne. C’est à dire une démarche qui va prendre du temps, beaucoup de temps…

Il est inutile d’espérer être bien classé en 1 mois, sauf cas très particulier. Il faudra en général de longs efforts et une synergie de moyens, pour être facilement trouvé sur Google ou autre outil de recherche.

La cohérence est capitale pour obtenir un bon résultat : d’où l’importance de bien cerner dès le début ses mots et expressions clés. Ils seront à placer dans toute la communication de l’entreprise, sans forcer : pensez d’abord aux lecteurs, ensuite à Google !

Vous pouvez aussi voir du côté technique, qui a moins d’importance aujourd’hui (malgré des basiques à respecter), d’où le fait que je développe pas cet aspect ici :

  • utilisez des titres de pages avec mots clés
  • utilisez des balises de titre et sous-titre (H1, H2…)
  • poser des liens internes au blog ou site
  • faire en sorte que votre site soit rapide à charger (images légères, pas trop de plugins), avec une navigation facile (menus)
  • pensez au « mobile friendly », c’est à dire au site responsive design pour tablettes et mobiles, voire à une version mobile
  • placez les mots clés de façon naturelle, sans forcer
  • utiliser des titres de photos avec mots clés (exemple : chaussure-rouge.jpeg au lieu de dsc250036.jpeg) et une balise ALT (texte alternatif)
  • lier le site au blog et aux réseaux sociaux
  • proposer un « sitemap » (fichier pour outil de recherche)

Au final, ces conseils suffisent pour bien des TPE ! La qualité du contenu du site est aujourd’hui capitale, car Google prend en compte le temps que l’internaute passe sur chaque page, sur le site, etc…

Une démarche SEO de qualité est donc chronophage, et coûteuse si l’on ne peut s’en charger soi-même : autant être prévenu et prévoir un budget suffisant. Ou s’en passer !

longue traine

Pour porter ses fruits, la démarche doit être globale

Peut-on vivre sans Google ?

Et oui, il n’y a pas que Google pour être visible. Bien souvent, c’est le SMO (social media optimization) qui donnera les meilleurs résultats, soit l’optimisation des réseaux sociaux et du blog principalement. J’avais d’ailleurs réalisé une interview pour Neocamino orientée sur ce sujet.

Réfléchissez : où avez-vous connu la plupart de vos contacts professionnels ? Sur Google ? Bien sûr que non. Pour la plupart, vous les avez connus dans la « vraie vie », par le bouche à oreille, ou via un blog que vous appréciez et sur les réseaux sociaux (parfois en papotant sur un groupe).

Il y a en réalité peu de chances, dans beaucoup de domaines, que vos clients potentiels vous cherchent sur Google à l’heure actuelle. Car pour cela, il faut :

  • qu’ils aient identifié un besoin précis
  • qu’ils recherchent activement une solution
  • qu’ils aient le budget nécessaire

Pour un problème urgent de plomberie, oui, ils chercheront probablement le plombier local sur Google. Et ce plombier gagnera à être inscrit sur Google Plus notamment pour être trouvé.

Mais dans la plupart des autres cas, vos clients potentiels ne sont même pas en recherche d’une solution ! Ils ne vous cherchent pas… car ils ne sont bien souvent même pas conscients d’avoir un besoin, un problème.

Visiteur, lead, prospect puis client

D’où l’importance du marketing de contenu pour être visible à moindre coût (voire gratuitement). Il va d’abord falloir être utile, expliquer, voire éduquer. Pour que le visiteur se dise « ah mais oui, j’ai aussi ce problème » ou « c’est sympa ce truc, j’en ai envie » ! Sauf que bien souvent :

  • il ne vous fait pas confiance
  • il n’a pas encore le budget ou le temps

Si vous faîtes bien votre travail sur la toile, il va voir un article de votre entreprise et se dire qu’il est vraiment utile, que vous savez de quoi vous parlez ou qu’il aime le ton. Il va vous suivre sur le blog ou via les réseaux sociaux, vous mettre en favoris.

Petit à petit, un lien se crée : il apprend à vous connaître, vérifie vos compétences, regarde ce qui se dit sur vous, etc… Le visiteur est devenu ce qu’on appelle un « lead », c’est à dire un contact qualifié, intéressé au moins un peu par vos prestations ou produits.

Puis un jour, il se dit j’ai vraiment tel besoin, et je sais que cette personne a une solution pour moi. J’aime bien ce qu’elle propose et comment elle le fait. Et il va devenir un prospect, puis vous contacter. Avec de fortes chances de devenir un client si votre offre lui convient, parce qu’il est déjà en grande partie convaincu et en confiance.

Et Google dans tout ça ? Il n’est pas intervenu. Car ce client vous a connu sur un groupe de réseau social, grâce à un site qui mentionnait favorablement votre blog, etc…

Il faut un certain temps pour créer ce maillage. Mais il travaille ensuite 24H / 24 pour vous. Par exemple en ce qui me concerne, je suis le cas typique sans espoir via Google : tous les mots clés que je pourrais viser sont archi saturés. Alors je n’ai jamais compté sur Google, et je n’ai pas souvenir qu’il m’ait apporté un seul client ! Ils viennent tous :

  • par recommandation
  • via le blog et les réseaux sociaux, intimement liés

marketing de contenu

Et la pub ?

Ici nous sommes dans le webmarketing plus que dans la communication. Alors certes, pour des produits principalement, vous pouvez utiliser des outils tels que le fameux Google Adwords (achat de mots clés). Ce sont les annonces commerciales que vous voyez en haut et à droite des résultats de recherche.

Maintenant, il faut réaliser ce type de campagne en connaissance de cause :

  • vérifiez que votre client potentiel va vraiment chercher votre solution sur Google
  • étudiez la concurrence : beaucoup de mots clés sont saturés et il faudra un budget énorme pour être visible
  • vérifiez que votre produit / service ne pâtira pas d’une telle démarche : selon votre positionnement, vous « vendre » de cette façon ne pourra que ternir votre image

Avec ce réseau d’annonces, vous pouvez espérer vous rendre visible sur Google, mais surtout sur le réseau partenaire de blogs et sites qui affiche ces publicités (Adsense). Evaluez soigneusement :

  • quel investissement va être nécessaire pour être visible sur votre marché spécifique
  • quelle visibilité réelle vous pouvez obtenir, y compris sur le réseau partenaire
  • quel est le ROI (retour sur investissement)

Soyons clairs : ce n’est pas à la portée de tout le monde. Car une campagne efficace est délicate à mettre en oeuvre. Il faut en général faire appel à un prestataire, en plus du coût de la campagne. Le ciblage doit être de grande qualité pour obtenir des résultats probants. Testez, essayez, mais surtout, vérifiez les retours réels. Car un clic coûte de l’argent, mais n’apporte pas forcément une vente, loin de là.

Alors si vous utilisez cet outil : bétonnez votre offre et votre site / blog, pour que les clics aient un rendement maximum (c’est à dire qu’ils convertissent le visiteur en client). Ce n’est pas simple et assez coûteux en général, mieux vaut être prévenu…

Conclusion : comprenez bien comment le système fonctionne, pour ne pas vous faire avoir par des offres alléchantes, mais sans fondement. Elles seront pures pertes pour votre entreprise.

Oui ça prend du temps. Oui ce n’est pas facile. Mais c’est ainsi, si vous souhaitez obtenir de vrais résultats. Internet n’est pas la panacée que beaucoup espèrent. Il est gratuit et simple… pour les amateurs. Mais pour une entreprise, c’est une toute autre affaire !

Vous pouvez lire ces 2 autres articles sur le SEO :

Sandra PEREZ – Harmony Com
Spécialiste en communication pour TPE

Crédit : merci à Pixabay pour les images

 

Harmony Com
The following two tabs change content below.
Sortie d'une école de commerce (marketing et gestion), après quelques expériences commerciales, je suis tombée dans le web dès 99. Webmaster freelance dès 2004, j'étais déjà spécialisée TPE ! Avec le web 2.0, j'ai repris une activité plus conforme à mes compétences : la communication pour TPE. Ma philosophie : du sur mesure qui va à l'essentiel ! Conseil / accompagnement - Rédaction commerciale - Social média - Print / logo
6 Comments
Août 1, 2015
12:02

Merci, Sandra, article bien intéressant.

Août 3, 2015
11:51

Merci Brigitte, bonne semaine :-)

Trackbacks to this post. Merci pour le lien.
Laissez un commentaire : votre e-mail ne sera jamais utilisé ! En laissant un commentaire, vous acceptez la politique de confidentialité du blog.

Nom

Email

Site web

Previous Post
«
Next Post
»