. Comment louper son emailing en 7 points -

Comment louper son emailing en 7 points

Posted by Harmony Com 0 comments

Aujourd’hui l’emailing est une technique très utilisée en webmarketing. Obtenir le mail d’un contact devient un Graal, car l’emailing reste efficace, malgré les filtres anti-spam et la lassitude des gens.

Seulement vous n’aurez souvent qu’une chance de séduire, ou de finir en pourriel

Je viens de recevoir un e-mail de prospection consternant, alors j’écris cet article pour faire le tour de quelques erreurs très fréquentes.

emailing

Utiliser la mauvaise solution d’emailing

Il y a des solutions d’envoi meilleures que d’autres.

De manière générale, préférez une solution de qualité (souvent payante au delà de 2000 contacts environ) :

  • le rendu sera certainement plus professionnel
  • le suivi sera meilleur (statistiques, etc…)
  • elle aura mis en place tout ce qu’il faut techniquement pour assurer une meilleure délivrabilité. Autrement dit, pour éviter à votre e-mail de finir en spam.

Parmi ces solutions : Mailjet, Mailchimp, Elasticemail, Sendgrid, etc…

Envoyer des mails à l’aveuglette

Bien sûr, respectez la loi en terme d’abonnement ou d’envoi non sollicité.

Et n’envoyez pas des e-mails en masse, à des contacts peu ou pas ciblés : ce sera totalement inefficace, et la garantie de nombreux signalements en spam. Par exemple dans l’e-mail que je viens de recevoir, étant dans la communication plutôt web, on me propose des services banals de création de site Intenet. Déjà, pas de quoi attirer mon attention des masses…

On ne le répétera jamais assez : ciblez. Il vaut mieux une petite base de données très qualifiée, qu’un gros sac fourre-tout.

Voici un exemple, chargé juste pour vous ! Reçu sur une adresse professionnelle…

emailing sujet nul

Ne pas se présenter

Vous aurez du mal à franchir les filtres anti-spam et la méfiance de votre contact avec un mail sans nom de domaine. Evitez les adresses Gmail, free et Cie, qui font amateur et ne rassurent pas sur la solidité de l’entreprise. Sans parler des adresses du style dfc1120356@gmail.com…

Ensuite, mentionnez clairement qui est l’expéditeur (nom de l’entreprise ou du contact). Beaucoup de personnes n’ouvriront pas le mail si ce champ est mal renseigné ou n’inspire pas confiance.

Et bien sûr, présentez-vous dans dans le mail, au moins de façon indirecte (avec un logo et un slogan par exemple). Le destinataire doit de suite savoir qui vous êtes et ce que vous faîtes. Donc en gros, pourquoi vous le dérangez ! Parce que ce sera souvent perçu ainsi…

Dans mon exemple du jour, la société ne donne aucune information, pas de logo, ni nom de contact. On doit deviner le nom à travers l’e-mail, de façon confuse, au milieu de 2-3 autres noms cités.

Un sujet sans intérêt ou qui éveille la méfiance

Certains sujets sont insipides. D’autres au contraire sont « too much », en capitale, avec 10 points d’exclamation, et ressemblent à de l’arnaque. Ils vont de suite susciter de la méfiance. Ce sera certainement la corbeille, si le filtre anti-spam ne s’en est pas chargé avant !

Certains mots sont à éviter dans le sujet pour passer les filtres anti-spam, comme cash, gains, etc… Vous en trouverez une liste assez complète ici.

Et bien sûr, les affirmations exagérées du style « gagnez 10000 abonnés en 5 jours », « triplez vos revenus en 1 semaine », etc…

Pour séduire honnêtement :

  • axez votre sujet sur le bénéfice client
  • ou annoncez la couleur en toute franchise (et simplicité)

Ne mentez pas, ne faîtes pas de promesses irréalisables, et soyez clair. Le sujet doit donner une bonne idée du contenu de mail.

Dans l’exemple du mail reçu tout à l’heure, on me propose ceci en sujet : « Nous vous créons un nouveau site internet clé en main ». Je suis dans la communication et plutôt spécialisée web. A votre avis, j’en pense quoi ? Je vous rassure, j’ai ouvert le mail seulement parce que je me doutais du résultat, et que j’avais en tête de faire un article sur le sujet !

Voici inversement un sujet tout simple, clair sur le contenu du mail, qui inclue même le nom de la personne :

emailing sujet

Un contenu trop chargé, brouillon ou sans intérêt

Dans le mail du jour, cette société me propose un site axé autour de la technologie phare de Google, le responsive design (adaptation aux tailles d’écran). Or ce n’est qu’un élément pris en compte par Google, parmi bien d’autres… Ai-je envie de continuer ma lecture ? Non. Parce que j’ai déjà l’impression d’être prise pour une poule !

Le contenu est essentiel, soignez-le :

  • une écriture web propre, facile à lire, hiérarchisée
  • un contenu facile à comprendre (pensez mobile), clair, autour d’une seule idée
  • au moins un visuel attractif

Les images doivent être rapides à charger (vérifiez le poids, compressez-les au besoin), 3-4 maximum. Le mail doit rester clair et agréable à parcourir. Trop d’images diluent l’attention du lecteur et le perdent au final : il ne sait plus quoi faire, où cliquer. Mettez un lien sur l’image si c’est approprié.

Voici le début d’une newsletter de Strikingly, simple et efficace :

emailing sujet

Et bien sûr, proposez un contenu de qualité, avec une vraie valeur ajoutée : conseils, astuces, outil intéressant, offre attractive, etc… Si vous envoyez une newsletter « parce qu’il faut », vous n’aurez aucun résultat probant.

Evitez donc le mail banal, sans différence, intérêt ou plus commercial, comme le mail surchargé qui propose X offres à la fois.

On le répète : ciblez ! Proposez le bon contenu, avec le bon langage, aux bonnes personnes.

Et n’oubliez pas de vérifier les liens, en donnant au moins celui du site de l’entreprise.

Pour finir, évitez toute pièce jointe, qui a de grandes chances d’être bloquée par un anti-virus par sécurité, ou mise en spam.

Exemple : un e-mail bien présenté, avec des visuels attractifs, du site http://www.produits-laitiers.com :

emailing contenu

Aucun appel à l’action

Parfois on reçoit un e-mail, et on se dit à la fin, « oui et ? ».

Il faut que le lecteur sache ce qu’on attend de lui. Chaque emailing devrait avoir un objectif (et un seul), clairement identifiable par le destinataire, et qui l’incite à l’action.

En webmarketing on parle souvent de CTA (call to action) : indiquez ce que vous souhaitez avec un lien clair ou un bouton. Par exemple « demandez votre séance d’essai gratuite », « téléchargez notre guide gratuit », « prenez rendez-vous », « visitez notre site », etc…

cta emailing

Un CTA simple et bien visible

Oublier les mentions légales ou moyens de suivi / contact

Les mentions légales sont capitales car elles vont :

  • éviter au mail de finir en spam
  • rassurer le lecteur sur le sérieux de l’entreprise

Donnez l’information complète sur l’expéditeur (nom, Siret…) et la possibilité de se désabonner : c’est obligatoire ! En plus de déclarer la liste (à la CNIL) si elle a un but commercial.

Dans le cas du mail reçu cet après-midi, aucune mention légale, juste un lien de désabonnement… bloqué par WOT pour pourriel ! (extension de navigateur qui vérifie les liens et la réputation d’un site)

Voici la fin du mail en question : vendeur n’est-ce pas ?

emailing

N’oubliez pas les moyens de contact qui sont privilégiés par l’entreprise : site, blog, réseaux sociaux, téléphone…

Voici inversement 2 exemples de pieds de mail différents mais efficaces :

emailing

emailing pied mail

Pour en finir avec mon exemple du jour, juste par curiosité, je suis allée voir sur Google cette société. Sans grande surprise, son site est noté en jaune (donc suspect) par WOT et a vraiment mauvaise réputation.

Résultat : j’ai bloqué cette entreprise sur un seul e-mail, et retenu son nom comme « à fuir », vu le nombre d’erreurs.

Alors soignez vos emailings ou faîtes-vous accompagner par un spécialiste en webmarketing, qui saura optimiser l’envoi tant sur le plan technique que dans son contenu commercial.

Sandra PEREZ – Harmony Com
Spécialiste en communication pour TPE

Je vous invite à lire cet article en complément, écrit pour Neocamino

newsletter

 

Harmony Com
The following two tabs change content below.
Sortie d'une école de commerce (marketing et gestion), après quelques expériences commerciales, je suis tombée dans le web dès 99. Webmaster freelance dès 2004, j'étais déjà spécialisée TPE ! Avec le web 2.0, j'ai repris une activité plus conforme à mes compétences : la communication pour TPE. Ma philosophie : du sur mesure qui va à l'essentiel ! Conseil / accompagnement - Rédaction commerciale - Social média - Print / logo
Laissez un commentaire : votre e-mail ne sera jamais utilisé ! En laissant un commentaire, vous acceptez la politique de confidentialité du blog.

Nom

Email

Site web

Previous Post
«
Next Post
»