. Comment bien choisir son template WordPress (débutant) -

Comment bien choisir son template WordPress (débutant)

Posted by Harmony Com 2 comments

Suite à un échange avec une cliente, je me dis qu’il peut être utile de revenir sur ce point : le template.

Il s’agit du thème graphique de votre site, utilisé par tous les outils en ligne et CMS. Il permet de le personnaliser avec plein d’éléments prédéfinis : header, footer (voir explications plus loin), pages déjà créées, icônes, tables de prix, etc… Vous pouvez bien sûr personnaliser les tailles, couleurs, polices, emplacements…

Mais ceci dans une certaine mesure. Or selon vos objectifs, un template mal choisi peut devenir une vraie plaie ! Et le modifier avec un développeur coûte vite cher, sans parler des risques de bugs.

Alors voici quelques conseils pour bien le choisir. Je vais parler des templates pour WordPress car c’est l’outil le plus utilisé, mais la plupart de conseils sont valables pour d’autres outils. Vous aurez juste probablement moins de choix et de possibilités de personnalisation (par exemple sur Jimdo).

choisir son template wordpress

L’esthétique

Une erreur fréquente est de choisir le template sur son apparence. Or ce n’est pas le principal. Un template mal codé, lourd, plein de « pouet pouet », trop fun pour votre activité plutôt sérieuse, aura un effet désastreux pour votre site ou blog.

Il faut trouver un bon compris entre esthétique et fonctionnalités :

  • adaptez le template à votre activité, vos objectifs, et non à vos goûts personnels
  • soyez original si vous le voulez, mais pas au détriment de la facilité de lecture, d’accès ou de la rapidité d’affichage (importante pour Google)
  • regardez bien si le template propose les couleurs de votre charte graphique (ou si vous pouvez les choisir, car certains templates ne proposent que des déclinaisons de couleurs toutes prêtes)
  • pensez « zones » dont vous avez vraiment besoin (nous y reviendrons) plutôt que fun, joli, agréable à l’oeil (même si ce n’est pas incompatible !)

Bref : préparez votre projet en amont pour savoir ce dont vous avez vraiment besoin. Je vais développer ce point important.

Les zones d’un templates

Vous le savez peut-être, on distingue principalement :

  • le header ou haut de page, avec en général le menu, le logo et slogan, voire un slide (diaporama)
  • le contenu au milieu
  • la ou les sidebars, barres latérales (comme sur ce blog à droite), avec souvent un 2d menu, la newsletter, les réseaux sociaux, des publicités…
  • le footer ou pied de page, zone à ne pas négliger
  • le blog si c’est approprié

Certains templates ne proposent qu’un seul menu, ce qui est un vrai problème pour un blog par exemple. Car il est bienvenu d’avoir des pages fixes (sur ce blog tout en haut), en plus des catégories pour accéder aux articles (sur ce blog, dessous en haut). Certes il existe des plugins pour ajouter des fonctionnalités, mais au risque de créer des bugs, incompatibilités…

Alors vérifiez que votre template propose des menus là où vous en avez besoin, ou que vous pourrez les ajouter ensuite. Mais aussi que le menu est très lisible et facile d’accès. Sauf activité particulière, je ne vous conseille pas les menus « funs » planqués, avec des polices alambiquées, qui demandent une manipulation pour apparaître, etc… Faîtes simple : c’est un élément phare pour un site.

exemple headertemplatelook

Thème Look pour blog / magazine

Le header est fondamental : il donne la 1ère impression. Vous permet-il de présenter de suite votre identité, de proposer ce que vous souhaitez (par exemple un slide ou une vidéo en fond) ? Comporte-t-il un accès direct aux réseaux sociaux si c’est important pour vous (je galère avec celui de mon site, dont on a enlevé cette fonction très utile !) ? Le logo est-il au bon endroit, à la bonne taille (par exemple, mon template de site ne me permet pas de mettre un slogan, ce que déplore) ?

Il peut être aussi important de pouvoir choisir entre une version « boxed » comme ce blog (avec une largeur définie type 1024 pixels), ou en pleine largeur. Le soucis avec cette pleine largeur c’est que le contenu et les visuels se « déforment » selon la taille de l’écran. Or certains templates sont forcément en pleine largeur…

La sidebar sera très importante si vous avez des besoins en publicité (zones pour les placer), pour inclure des « goodies », etc… Vérifiez qu’elle est bien adaptée à votre usage.

Quand au footer, souvent négligé, il est en fait une zone très utile. Par exemple sur ce blog, dont le template date sérieusement (oui mais j’en suis très satisfaite !), le footer n’est pas personnalisable. Et c’est un vrai « moins », surtout sur un blog. Sur mon site j’ai un footer avec les derniers articles du blog, mes profils sociaux et le livre que j’ai co-écrit (voir ici). Bref, c’est une « vraie » zone utile. Certains templates sont très flexibles sur cette zone (avec entre autres la possibilité de mettre plusieurs lignes et colonnes), d’autres non : ne la négligez pas.

Enfin la partie blog est parfois décevante, avec des extraits ou aperçus qui ne conviennent pas. Si cette partie est importante pour vous, vérifiez qu’elle comporte les éléments dont vous avez besoin ou à votre goût, car il sera pour ainsi dire impossible de la personnaliser (choix souvent très restreint).

Les exemples de pages du template

Surtout si vous débutez, les pages exemples qui sont livrées avec un template peuvent être très utiles.

Les templates gratuits n’en ont qu’une à trois bien souvent. Les templates de qualité peuvent en avoir des dizaines ! Diverses versions de page d’accueil, de services, de portfolio, de présentation de l’équipe, des landing-pages, etc…

Vous n’avez plus qu’à personnaliser ces pages, c’est un vrai gain de temps. Et surtout, elles aident à structurer le contenu, ce qui n’est pas évident quand on débute.

Néanmoins un trop grand choix de pages peut vous perdre ou vous faire choisir X formats, qui feront un site hétéroclite. Essayez de trouver un thème dans une juste mesure, avec quelques variations de pages d’accueil, de services et de portfolio principalement. 

Les « plus » en terme de contenu et add-ons

Les templates premium proposent souvent des éléments forts utiles comme des tables de prix, des icônes, des boutons, des menus accordéons, etc…

Mais ils peuvent aussi proposer des add-ons comme un site builder, un outil important. Il permet de créer du contenu de façon structurée, souvent par glisser-poser (drag and drop), qui sera compris par d’autres templates. Ce qui veut dire ne pas devoir tout refaire si vous en changez ! On peut citer Visual Composer (payant si pris à part, assez critiqué mais souvent inclus), Beaver Builder ou Elementor, très appréciés.

On peut également inclure dans le template un outil de slide normalement payant comme Slider Revolution, qui coûte 26 $ à lui seul.

Mais ne prenez pas un thème ayant obligatoirement ces outils : mieux vaut trouver « son » thème et les acheter à part au besoin, ou fonctionner avec du gratuit.

Certains proposent également des PSD, les fichiers graphiques qui permettront de personnaliser encore plus le template à vos couleurs, etc… Mais ils sont réservés à ceux qui peuvent utiliser un outil comme Photoshop ou Gimp, donc ce n’est pas forcément un « plus » pour vous.

Des thèmes adaptés à la traduction en plusieurs langues ou à de l’e-commerce (Woocommerce) peuvent aussi être nécessaires pour votre activité, de même que ceux tournés vers la monétisation (avec des espaces publicitaires, zones membres…).

Donc ne vous laissez pas séduire par une liste de fonctionnalités et bonus longue comme le bras. Sachez ce dont vous avez besoin et sélectionnez juste un thème adapté.

Une partie des fonctionnalités du thème Fortun

template fortun add ons

La qualité du code et la sécurité

Bon un peu plus technique, mais il faut savoir que certains templates sont mal codés et vont perturber votre référencement (SEO). Le mieux est de prendre des thèmes reconnus par des spécialistes et déjà largement appréciés.

Regardez bien les commentaires et notations, notamment pour voir si le support est réactif. Avec un thème premium vous avez généralement 6 mois de support, qui peuvent représenter un réel intérêt pour un néophyte.

Enfin vérifiez que le thème est récent ou avec des mises à jour récentes, pour bien s’adapter à WordPress et être sécurisé correctement. Il peut en effet être une porte d’entrée pour du piratage.

Se méfier des usines à gaz

Alors oui Divi fait tout et même le reste, comme Avada… Ce sont d’excellents outils aux dires de beaucoup. Maintenant si vous êtes novice, sincèrement, vous allez sûrement vous y perdre !

Il est intéressant qu’un thème propose des pages déjà faites, etc… Maintenant quand on voit des tonnes de fonctionnalités, pages, add-ons, ce n’est pas forcément mieux. On est vite tenté de mettre « oh ce joli menu accordéon » puis « oh ce super slide », etc… Sans parler de simplement prendre en main la bête, sans avoir par où commencer.

Je vous conseille d’aller vers des valeurs sûres, des thèmes que vous avez déjà vus sur un site (voir astuce ci-dessous) et que vous appréciez, ou qui ne présentent pas trop de fonctionnalités. C’est finalement bien plus simple pour commencer. Même moi qui ai été webmaster, je me suis sentie perdue devant mon template assez riche en possibilités !

Astuce : utilisez https://whatwpthemeisthat.com/ ou https://whattheme.com/ pour savoir quel thème est utilisé sur un site WordPress. Très utile !

Le risque est aussi d’utiliser trop d’éléments venus du thème, qui ne seront pas compris par le thème suivant. Pourtant dans la vie d’un site ou blog, changer de thème est un passage obligé. Autant se faciliter la vie, c’est déjà assez de travail comme ça ! Alors utilisez de préférence les éléments d’un « site builder » et non du template.

Pour rappel : créez de suite un « thème enfant » (child theme, il existe des plugins pour le faire tout seul), qui vous évitera de perdre vos personnalisations à la 1ère mise à jour.

Exemples de templates sérieux

Note : je n’ai aucun intérêt à présenter ces templates.

Perso j’ai opté pour Impreza sur mon site et j’en suis satisfaite. Il fait bien le travail. Excepté le header builder que je trouve fastidieux et qui a supprimé les profils sociaux auparavant en haut à droite, visibles sur toutes les pages (argh…). Les éléments sont aussi un peu trop dupliqués et brouillons, il n’est pas ultra-personnalisable, mais très sympa pour des besoins modestes.

template

Vous pouvez voir ce que ça donne sur mon site, comparé au lien ci-dessus avec les pages exemples. Ca donne une idée de personnalisation d’un template (j’ai fait simple).

Salient est aussi très connu, c’est une valeur sûre, de même qu’Enfold.

template salient

Vous pouvez voir ci-dessous les headers d’Enfold : ils ne correspondent pas forcément à vos besoins. Or c’est une zone capitale : vérifiez bien ce que propose le template visé.

 

enfold template

Themeforest et Elegant Themes sont des références pour trouver un thème graphique.

Sur la présentation de Themeforest, vous avez en un clin d’oeil les éléments phares d’un template. Par exemple ici plus de 200 pages et 65 concepts :

uncode template

Et sur la droite des informations importantes aussi, comme le nombre de vente, la note et la dernière mise à jour (ici Bridge, réputé aussi) :

ventes template notes

Elegant Themes offre une expérience différente : on paye une fois pour tous les templates (87 à ce jour) et il est possible d’essayer Divi avant achat. Leur « theme builder « est agréable, vous pouvez le voir ici, ce qui donne une bonne idée de ce qu’on va obtenir pour créer son site. D’autant qu’il y a un tutoriel (tour) pour expliquer comment il fonctionne.

divi template

Templates one-page

Attention aux templates « one-page » très séduisants. Ils sont intéressants pour commencer ou dans certains cas seulement, car ils présentent tout sur une seule page. C’est plus simple à gérer, à remplir.

Mais ces templates sont inadaptés à des contenus riches (on aurait une page d’1 km de long) et très délicats à référencer (absence de plusieurs titres de page, métas, contenu pauvre, page lourde…).

La facilité peut vite faire place à la frustration, et il faut souvent tout refaire avec un nouveau template ! En ayant peut-être perdu des clients potentiels au passage.

Je vous laisse lire mon article plus complet ici pour évaluer si ce type de template est pour vous ou non.

Conclusion

Vous vous dîtes peut-être « ouh là, mais c’est pas simple ?! ». Et bien il faut avouer que non… On y passe souvent un paquet d’heures ! J’ai testé des dizaines de templates avant de choisir le mien. Et il ne correspondait pas à 100 % à ce que je voulais.

Alors je vous conseille vraiment de prendre ce temps car un template n’est pas anodin pour un site. Que ce soit sur le plan technique, visuel ou commercial. Bâcler cette tâche se termine souvent par beaucoup d’arrachage de cheveux et de temps perdu ! Pour finalement changer de template et recommencer…

La sécurité est importante : choisissez de préférence un thème payant pour bénéficier du support et des mises à jour (sauf si vous débutez et que vous voulez juste faire un 1er essai pour vous faire la main). Et achetez-le sur une plate-forme de confiance, chez WordPress, ou celles citées par exemple. Car vous ne pouvez pas savoir ce que le développeur a introduit dans le code, on peut avoir de mauvaises surprises.

Je ne l’ai pas mentionné car ça semble évident à l’heure actuelle : le thème doit être responsive design pour s’adapter au mobile. C’est un critère décisif pour Google (SEO). Mais tous les thèmes de premium récents le sont.

Tout part de la bonne connaissance de vos besoins et objectifs. Le choix sera ainsi bien plus rapide et vous vous épargnerez pas mal de désillusions !

Sandra PEREZ – Harmony Com

 

Harmony Com
The following two tabs change content below.
Sortie d'une école de commerce (marketing et gestion), après quelques expériences commerciales, je suis tombée dans le web dès 99. Webmaster freelance dès 2004, j'étais déjà spécialisée TPE ! Avec le web 2.0, j'ai repris une activité plus conforme à mes compétences : la communication pour TPE. Ma philosophie : du sur mesure qui va à l'essentiel ! Conseil / accompagnement - Rédaction commerciale - Social média - Print / logo
2 Comments
Sep 7, 2018
20:41
#1 Laurent :

Bonjour

Excellent travail votre article
Merci

Sep 8, 2018
14:14

Merci et bon week-end :-)

Laissez un commentaire : votre e-mail ne sera jamais utilisé ! En laissant un commentaire, vous acceptez la politique de confidentialité du blog.

Nom

Email

Site web

Previous Post
«
Next Post
»