. Mes astuces light en cuisine ! Un nouvel article hors métier pour Femmes Références -

Mes astuces light en cuisine ! Un nouvel article hors métier pour Femmes Références

Posted by Harmony Com 0 comments

Vous le savez peut-être, je suis gourmande et j’adore cuisiner, même si j’en ai peu le temps.

Alors après un article sur les colorations naturelles ou les tisanes à sucer, voici mon nouvel article « hors métier » publié sur Femmes Références : ce qui sera à priori une série d’articles sur des astuces de cuisine light, ma spécialité  ;o)

N’hésitez pas à me donner vos impressions !

Les liens changeant souvent sur ce site, je poste l’article dessous en entier, au cas où l’adresse ci-dessous ne fonctionne plus.

Sandra PEREZ – Harmony Com

http://www.femmes-references.com/201302022390/dietetique/mes-astuces-light-en-cuisine-1.html?fb_action_ids=548782488479300&fb_action_types=og.likes&fb_source=aggregation&fb_aggregation_id=288381481237582

Cuisine light

http://www.femmes-references.com/201302022390/dietetique/mes-astuces-light-en-cuisine-1.html

 

Le mot light fait dresser les cheveux de beaucoup, car il est associé à « insipide », voire mauvais. Et pourtant ! Il suffit de connaître quelques trucs et astuces, de changer sa façon de cuisiner, pour réaliser rapidement des recettes bluffantes.

 

J’essaierai donc régulièrement de vous transmettre mes astuces acquises au fil des années de pratique.

 

Astuce du jour : les laits végétaux

Ne fuyez pas, c’est bon quand on sait les utiliser !

Savez-vous que le lait de vache n’est plus digéré par l’organisme après l’âge de 7 ans ? Même les animaux nous montrent l’exemple en ne consommant plus de lait en dehors de leur jeune âge : il alourdit la digestion, fatigue notre organisme inutilement et ne permet pas une correcte assimilation de ses nutriments.

Alors optez pour les laits végétaux : il est aujourd’hui facile d’en trouver à un prix raisonnable. Ils sont très pauvres en graisses, qui sont végétales de fait (non saturées comme celles du lait, qui donnent à terme du cholestérol, etc…), digestes, light en calories, et variés.

Certes il y a le lait de soja, le moins bon mais aussi le moins cher et le plus facile à trouver aujourd’hui (même en grande surface). Seulement il y a aussi le lait d’avoine assez neutre à un prix raisonnable, celui d’amandes très bon mais parmi les plus chers ou de noisettes, et au milieu celui d’épeautre que j’adore ou de sarrasin (en magasin bio en général), de riz, etc… Sachez que vous pouvez réaliser vous-même certains laits végétaux : c’est simple et économique (voir ici par exemple).

Petite astuce pour le lait de soja :

Il vaut mieux ne pas l’utiliser seul. Mélangez-le à un autre lait plus doux comme ceux mentionnés ci-dessus (il suffit d’en mettre un tiers), ou ajoutez un peu de crème (light de préférence) : il sera beaucoup plus neutre en goût et pourra même donner l’illusion du lait de vache, surtout avec de la crème entière (un trait suffit).

Recette light de base : une crème simple tous terrains, économique et light

Elle peut remplacer la crème anglaise ou pâtissière dans bien des cas, votre yaourt ou crème en dessert, mais aussi la béchamel et autres sauces à riz ou pâtes !

La recette de base est ultra simple : mélangez à froid une quantité variable de fécule ou maïzena au lait, en ajoutant au besoin un peu de crème. Il n’y a plus qu’à ajouter les éléments mentionnés ci-après selon l’utilisation sucrée ou salée, et à faire chauffer en remuant constamment.

Petite astuce : passer le contenant à l’eau avant de verser le lait, il n’attachera pas ou presque. La crème est cuite quand elle devient plus épaisse et brillante : mais goûtez pour vérifier, sinon la fécule non cuite donne une sensation pâteuse désagréable.

Plus il y a de fécule, plus la crème sera dense et ira vers la crème pâtissière.

Idée de proportion (à tester car ça peut varier selon la fécule et le lait utilisés) : 6 cuillères à soupe pour 1 litre de lait pour un résultat genre crème anglaise un peu épaisse. Il vaut mieux en mettre moins et rajouter que l’inverse, car une crème trop ferme est désagréable (même si on peut la rallonger avec du lait, ça change aussi les proportions de sucre et parfums). Rajoutez au besoin dans un petit bol à part un peu de fécule ou maïzena dans du lait froid, et versez dans votre crème pour l’épaissir en cuisant quelques minutes de plus (c’est très rapide en général).

Vous avez votre base !

En version sucrée

Il suffit ensuite d’y ajouter un élément sucrant (sucre bio ou fructose de préférence, miel, sirop d’agave…), de la vanille, des arômes ou huiles essentielles (l’autre méga astuce light mais attention avec les HE), épices (j’adore la cannelle, cardamone ou gingembre), cacao ou chocolat, sirop de fruits, noix diverses, morceaux de fruits, alcools, coulis, etc…
Pensez également aux colorants alimentaires pour créer la surprise : sans calories, ils peuvent rendre votre crème plus appétissante selon son contenu ou apporter une touche fun.

Essayez une recette toute simple : du lait d’amande, de la fécule, du miel, un peu de cannelle et de fleur d’oranger. C’est délicieux et léger !

En version salée

Du sel bien sûr, des échalotes revenues, des épices (j’utilise beaucoup le 4 épices), des herbes (voire des algues pour les plus courageux), de la tomate (ou du concentré) et autres légumes en morceaux ou mixés (excellente sauce à pâtes ou riz), du vin, mais surtout du fromage (light de préférence, une bûchette de chèvre par exemple), de la Cancoillote (ce fromage fondant qui ne fait qu’un peu plus de 10% de Mat. Grasses et parfume bien), les carrés genre Sveltesses fondus dans la sauce, etc…
Et si vraiment vous êtes en manque au début, un peu de crème ou de beurre, là aussi je n’utilise que du 40 % pour la cuisson (énorme gain calorique et en mauvaises graisses mais goût très proche).

Essayez cette recette simple pour poissons ou crustacés : du lait et la fécule, un peu de crème, de vin blanc genre Riesling ou Pinot, des échalotes revenues, du sel, voire du fumet de poissons. Pour certains poissons ou crustacés selon vos goûts, vous pouvez mettre de l’estragon ou une pointe de curry ou safran, ou encore une touche de coulis de tomate (ou concentré) : léger et très bon !

A savoir : évitez d’utiliser de l’agar-agar avec cette recette, ils se contrarient et donnent une crème qui refuse d’épaissir en général.

Vous avez là une base qui se prête à énormément de variations : pour l’avoir testé depuis des années, je peux vous dire que personne ne s’en aperçoit. Attention je ne dis pas que c’est comme une crème pâtissière ou une crème au beurre: c’est juste une crème ou sauce qui va être très bonne sans que vos convives ne s’en rendent compte.

Vous gagnerez énormément en légèreté (tant sur la balance que niveau digestion) pour des gratins, lasagnes ou le fameux tiramisu ( au fruits rouges etc…) : essayez !

La version sucrée peut sans problème s’utiliser pour réaliser des bûches de Noël : si si je vous assure je les fais souvent ainsi, vous pouvez en voir plusieurs exemples sur ma page Facebook, et je peux vous assurer qu’elles ont toujours été fortement appréciées.
Avec cette crème on fourre un gâteau ou cake, une crêpe salée ou sucrée, on se fait un dessert light en moins de 2 qui remplace avantageusement un yaourt (on peut même faire un pot chacun avec des parfums différents selon les goûts), etc…

Libre à vous ensuite de la perfectionner et d’y ajouter ce qui vous plaît.

Par exemple pour les fêtes, je mets un peu de vin blanc de qualité, j’y fais fondre du foie gras ou de bons fromages : succès garanti ! Cette sauce salée a accompagné à merveille des St Jacques, du homard et autres poissons ou crevettes (elle peut aussi servir de garniture pour bouchées ou vol au vent).

En revanche ce n’est pas une sauce très adaptée aux viandes par son côté lacté, même si on peut aussi y rajouter de la moutarde, des poivrons revenus ou du piment, des épices « chaudes » comme le paprika, massala, du concentré de tomate etc… Elle sera plutôt utilisée en accompagnement pour « faire trempette ».

Voilà pour cette première partie, j’espère qu’elle vous aura intéressée et je vous retrouve sous peu pour d’autres astuces light. En attendant,  celà vous a-t-il donné des idées recettes ?

Sandra PEREZ, Lectrice intervenante

 

Harmony Com
The following two tabs change content below.
Sortie d'une école de commerce (marketing et gestion), après quelques expériences commerciales, je suis tombée dans le web dès 99. Webmaster freelance dès 2004, j'étais déjà spécialisée TPE ! Avec le web 2.0, j'ai repris une activité plus conforme à mes compétences : la communication pour TPE. Ma philosophie : du sur mesure qui va à l'essentiel ! Conseil / accompagnement - Rédaction commerciale - Social média - Print / logo
Laissez un commentaire : votre e-mail ne sera jamais utilisé ! En laissant un commentaire, vous acceptez la politique de confidentialité du blog.

Nom

Email

Site web

Previous Post
«
Next Post
»