. 5 bonnes pratiques pour Instagram (base) -

5 bonnes pratiques pour Instagram (base)

Posted by Harmony Com 0 comments

-> courte vidéo résumé en fin d’article

Il y a quelques mois j’investissais Instagram, plus par obligation professionnelle qu’autre chose, il faut bien l’avouer. Car Instagram est un outil particulier. Mais c’est LE réseau qui monte en 2018.

Voici par exemple ce tweet du jour d’Isabelle Mathieu :

Alors après quelques mois d’expérience, voici quelques bonnes pratiques que vous pouvez adopter (pour certaines, seulement si elles correspondent à votre ligne éditoriale).

5 bonnes pratiques pour Instagram

Suivre régulièrement de nouveaux comptes qualifiés

Sur Instagram le « follow back » (suivi en retour) peut être systématique mais je vous le déconseille. Comme sur tout autre réseau social, mieux vaut suivre des comptes qui vous fourniront un contenu pertinent. Ce qui n’empêche pas bien sûr de suivre aussi quelques comptes à titre personnel ou pour le plaisir !

Si on veut être suivi, suivre d’abord des comptes est essentiel. Commencez par vos amis et relations professionnelles, les influenceurs de votre secteur, sites ou blogs de référence. Une partie vous suivra forcément en retour.

Puis régulièrement :

  • utilisez la recherche pour trouver des comptes ciblés
  • regardez les propositions qui s’affichent quand vous suivez un nouveau compte. Instagram vous propose des comptes similaires et il n’est pas rare d’y trouver des membres intéressants à suivre

Beaucoup de personnes suivent des comptes de façon automatique, parfois pour s’en désabonner ensuite, une fois qu’on les suit. Alors ne suivez pas de façon systématique : sélectionnez des comptes vraiment utiles pour votre activité.

Soigner son profil sur le plan esthétique

Instagram est un réseau social visuel avant tout. Quand quelqu’un arrive sur notre profil, il décide en quelques secondes s’il va le suivre ou non. Or l’apparence est essentielle sur cet outil.

Veillez à conserver une certaine homogénéité dans vos contenus, pour qu’ils représentent bien votre identité visuelle. Par exemple pour Harmony Com, j’utilise principalement des visuels à mes couleurs : violet, fuchsia et vert. Il se dégage une identité plus forte au premier regard, qui plaît ou non, mais qui attire du coup les bonnes personnes. Elles se font aussi plus vite une idée sur qui vous êtes.

Vous pouvez aller plus loin et créer une vraie originalité avec plusieurs posts qui vont former une image globale, par exemple en utilisant Giant Square (application). Le rendu est bluffant, par exemple ici sur le compte de Cédric Debacq, qui joue en plus sur l’effet Coupe du Monde :

instagram cédric debacq

Voici un autre exemple sympa, qui propose des harmonies de couleurs sur une ligne :

instagram harmonies

Inconvénient quand on crée une image composée de plusieurs : on voit ceci passer sur son fil d’actualité :

instagram image sans sens

Pas très vendeur…

Donc pensez-y à 2 fois avant d’utiliser cette technique de découpe d’image.

Cibler les hashtags

On lit un peu tout et n’importe quoi sur les hashtags Instagram. Certains conseillent d’en utiliser un maximum (30). J’ai vu un professionnel du secteur conseiller d’en utiliser… un seul. D’autres juste 2-3, et la moyenne serait à 9 pour être efficace.

Je pense que la question n’est pas le nombre mais la pertinence. A quoi sert d’apparaître sur 20 hashtags, si 10 sont ultra utilisés et sans lien direct avec le post ?

Personnellement j’utilise des hashtags ciblés qui correspondent vraiment :

  1. à mon post
  2. aux personnes que je souhaite attirer

Si j’estime que 5 suffisent, j’en mets 5. Je ne vais pas passer 2H à chercher des hashtags qui marchent. Je préfère que mon post s’affiche de façon ciblée et globalement, j’évite les hashtags ultra courus, qui noient les posts dans la masse (type #instafood).

Autre bonne pratique : créer un hashtag avec son nom / sa marque. Pour moi #harmonycom. Utile pour repérer les publications d’un compte facilement.

Un autre conseil : n’utilisez pas les mêmes hashtags d’un post à l’autre. Oui le copier-coller est tentant, mais Instagram le repérera vite et vous pénalisera ! Il vaut mieux mettre 3 à 5 hashtags qui qualifient vraiment le contenu que les 15 habituels.

Alors testez ce qui marche le mieux pour vous. Chaque activité gagne à trouver des hashtags « de niche », très ciblés, pour gagner des abonnés qualifiés. Même s’il est intéressant de mixer avec des hashtags plus banals pour se rendre davantage visible, sans en abuser.

Publier régulièrement, sans trop

La plupart d’entre nous n’avons pas une actualité digne de Kim Kardashian. Alors mitrailler son petit déj, sa tenue du jour, son chien, son déjeuner, sa lecture, etc…, n’intéressera pas grand monde !

Sur Instagram aussi, il vaut mieux garder une certaine mesure et publier de la qualité, de façon ciblée. Même si ce réseau social permet (et demande) de glisser des contenus plus spontanés ou personnels.

C’est un juste milieu à trouver pour donner un peu de soi, tout en restant professionnel. Publier régulièrement pour gagner des abonnés tout aussi régulièrement, sans lasser ceux qui nous suivent déjà avec 10 stories à l’heure.

Il n’y a pas de règle : tout dépend de votre activité. Pour Harmony Com j’essaye de publier tous les jours, parfois 3 fois par jour, et c’est suffisant. D’autant que je mise peu sur Instagram. Mais pour une cliente créatrice de sacs et accessoires en cuir, certains jours il peut être intéressant de publier davantage. Elle peut montrer par exemple son atelier, le cuir brut reçu, son processus de fabrication, se dernière création, ses inspirations, etc…

Maintenant si vous publiez 2-3 fois par semaine sur Instagram, il est clair que votre compte ne servira pas à grand chose. C’est un réseau social basé sur la proximité et l’instantané : il faut y être régulièrement pour créer du lien, que les gens apprennent à nous connaître.

Utiliser les stories

C’est LE format qui marche en ce moment, y compris sur Facebook (avec la vidéo).

Il s’agit d’un format en hauteur, image ou vidéo, qui disparaît au bout de 24 H (inspiré de Snapchat).

Pour les entrepreneurs le principal intérêt est sa visibilité, puisqu’il apparaît en haut et ressort nettement par rapport à la liste de posts. On va donc cliquer plus facilement dessus. 

Les stories s’empilent : vous pouvez donc jouer sur cette suite d’images ou vidéos pour passer un message, poster un tutoriel, suivre un événement en X fois, etc…

Story d'Olivier Lambert

On peut aussi à présent poser une question (sondage), ce qui marche très bien pour obtenir de l’engagement. Mais aussi ajouter un lien, un tag, un stickers…

Maintenant, n’en abusez pas : on voit des stories pour tout et n’importe quoi, ça devient vite lassant. Et pour les vidéos faîtes attention au son : une story qui hurle d’un coup est franchement désagréable et pousse à la fermer de suite !

Voilà pour ces 5 bonnes pratiques de base pour Instagram. Et une courte vidéo résumé ci-après.

Sandra PEREZ – Harmony Com

 

Harmony Com
The following two tabs change content below.
Sortie d'une école de commerce (marketing et gestion), après quelques expériences commerciales, je suis tombée dans le web dès 99. Webmaster freelance dès 2004, j'étais déjà spécialisée TPE ! Avec le web 2.0, j'ai repris une activité plus conforme à mes compétences : la communication pour TPE. Ma philosophie : du sur mesure qui va à l'essentiel ! Conseil / accompagnement - Rédaction commerciale - Social média - Print / logo
Laissez un commentaire : votre e-mail ne sera jamais utilisé ! En laissant un commentaire, vous acceptez la politique de confidentialité du blog.

Nom

Email

Site web

Previous Post
«
Next Post
»