. – TPE : comment communiquer avec un petit budget

TPE : comment communiquer avec un petit budget

Posted by Harmony Com 0 comments

Il est bien noté dans le titre « petit budget », et non sans budget. Car sans budget, à moins d’être comme moi du métier ou d’avoir énormément de temps pour vous former, vous n’irez pas bien loin. C’est d’ailleurs une erreur fréquente chez les TPE, qui pensent qu’Internet veut dire simple et gratuit ! Et non…

Disposer d’un budget minimum vous aidera à :

  • mettre en place de suite des outils efficaces
  • ne pas donner une mauvaise image à des partenaires clés ou à de nombreux clients potentiels (difficiles à séduire à nouveau ensuite)
  • vous consacrer à votre métier et à vos clients

Il est souvent bien plus rentable d’investir un peu en sous-traitant certaines tâches, pour se consacrer au développement de son CA.

Sur cette précision importante, voici quelques idées pour une communication efficace avec un petit budget. Il ne s’agit pas juste d’outils, mais aussi d’astuces ou idées : avec un petit budget, la créativité est de mise !

tpe communiquer avec petit budget

Savoir s’entourer

Ce premier point peut surprendre, mais je pense que c’est essentiel aujourd’hui quand on a peu de moyens pour communiquer. Quand je parle de savoir s’entourer, je veux dire par là :

  • chercher rapidement des partenaires et prescripteurs
  • choisir avec soin ses prestataires
  • utiliser le réseau « réel »

Je développe…

De nos jours la concurrence fait rage dans la plupart des secteurs, et Internet grouille de bons sites ou blogs. Soyons honnêtes : souvent il ne va pas être facile d’y être visible sans budget ou sans beaucoup de temps à y consacrer.

Mettre en place de suite des partenariats de qualité représente un vrai accélérateur pour trouver des clients, souvent en échange d’une commission. Vous présentez clairement ces partenaires sur votre site, vous leur transmettez les missions qui leur correspondent, et ils font de même de leur côté. C’est du gagnant-gagnant. Vous bénéficiez de plus de visibilité et crédibilité au passage.

Par exemple, Anthony de Sitinweb présente clairement ses partenaires sur son site, selon les prestations proposées :

partenaires Sitinweb

Si votre activité s’y prête, n’oubliez pas les prescripteurs : des personnes ou entreprises qui vont vous recommander, en ayant en général une activité complémentaire à la vôtre. Par exemple, une entreprise qui produit des aliments pour chiens ira se présenter et déposer des dépliants chez les vétérinaires ou les salons de toilettages. Un décorateur pourra approcher des architectes, voire des agences immobilières. Cette démarche prend un peu de temps, mais elle ne vous coûte rien et ces prescripteurs seront des relais pour votre communication. Préparez soigneusement le support papier à leur laisser, des échantillons, etc…

Veillez à choisir ces partenaires avec soin, car ils sont le relais de votre image auprès de vos clients ou prospects. Ils ne doivent pas la ternir. Soyez clairs dès le départ sur qui fait quoi, avec de préférence un écrit précisant les conditions générales du partenariat. Et demandez un droit de regard sur le devis (voire une validation), pour vous assurer que le prestataire n’abuse pas auprès de vos clients (j’en parle hélas en connaissance de cause !).

Avoir des partenaires rassure le client potentiel, qui se dit que vous n’êtes pas isolé et pouvez lui conseiller d’autres personnes de confiance. Vous pouvez sinon adhérer à un réseau d’entrepreneurs, dans ce même but. Il sera souvent source d’apport de clients par le bouche à oreille, au fil des rencontres.

Quant aux prestataires, ne vous dîtes pas que vous allez prendre le moins cher ou le 1er venu, le voisin juste à côté, car vous avez autre chose à faire. Surtout pour un élément clé, type site web ou carte de visite. Prenez le temps :

  • de vous renseigner sérieusement (voire de contacter des clients pour vérification)
  • de demander plusieurs devis et de les éplucher

Ces prestataires sont censés vous fournir des outils de communication efficaces, qui travaillerons pour vous comme un commercial, sur le court ou moyen terme. Alors entourez-vous de personnes compétentes, mais aussi honnêtes, sérieuses et si possible, sympas !

Le réseau « réel » représenté par ces diverses personnes est un véritable accélérateur pour se faire connaître rapidement et à moindre frais. 

Etre créatif et psychologue

Quand on est une TPE, le budget communication est souvent très faible et c’est normal. Il faut alors compenser avec sa créativité !

Par exemple, Aroma Zone (vente de produits pour réaliser ses cosmétiques) est devenu leader sur ce marché alors émergent, sans service commercial ni marketing. D’une part, l’idée de base était excellente. Mais ils ont surtout créé :

  • des fiches produits remarquables
  • de nombreuses fiches recettes de qualité, pour utiliser leurs produits et accessoires

Bingo ! Ici aussi, du temps, du travail et c’est tout. Leur site était modeste, mais il a de suite séduit les personnes (dont je fais partie) qui avaient envie de plus de naturel, de faire du sur mesure, sans s’y connaître pour la plupart.

Etre créatif est indispensable pour se démarquer et communiquer avec un budget moindre. Par exemple :

  • organiser un concours avec des lots soigneusement choisis, qui attireront des prospects ciblés
  • réaliser des vidéos qui vont apporter un vrai « plus » à votre communauté, en mettant en place une marque forte
  • faire une campagne originale avec les annonces Facebook
  • se démarquer avec un blog qui sort du lot par son contenu, ses visuels ou le ton utilisé
  • créer des images qui deviendront votre « marque de fabrique » avec une identité visuelle forte et stable (par exemple, sur Pinterest)
  • utiliser la co-création (travail avec une autre entreprise) pour proposer un contenu plus riche, et une visibilité plus large puisque chaque participant en fera la promotion de son côté (atelier, guide, webinar…)

Ce sont souvent les idées les plus simples qui sont les meilleures.

Alors prenez le temps de bien identifier :

  • qui vous souhaitez attirer
  • où sont ces personnes, quels outils elles utilisent, ce qu’elles recherchent (et surtout, quels est leur problème majeur)
  • l’image que vous souhaitez construire sur le long terme pour votre entreprise (je ferai bientôt un article pour préciser ce point)

C’est indispensable pour trouver les bonnes idées, qui vous permettront de communiquer à moindre coût. Je remarque que chez les entrepreneurs qui cartonnent, souvent à l’origine il y a la mise en place d’un élément simple mais qui répond vraiment à un besoin de leur cible commerciale. Par exemple, une conférence en ligne ou un guide sur LE sujet qui leur pose problème.

Nathalie Antonio Giraud (Rev’elle coaching) partageait justement cette semaine dans sa newsletter le fait que même si à la base, son parcours et son activité sont plutôt orientés marketing, ce n’est pas un article sur ce sujet qui cartonne. Mais un article sur… la confiance en soi. Du coup elle a créé une formation sur ce thème, elle utilise ces mots dans son slogan, et visiblement ça marche très bien.

rev'elle coaching confiance en soi

Il n’y a donc pas besoin d’une grande originalité sur le fond. Il suffit parfois :

  • de répondre simplement à une question transcendantale de notre cible
  • de lui apporter une solution à un gros problème pour elle
  • de retransmettre ce qui existe déjà, mais d’une façon vraiment adaptée à notre cible ou nouvelle, décalée

C’est pour cette raison qu’il est important de travailler vos personas et l’aspect psychologique pour :

  • bien les comprendre, pouvoir vous mettre à leur place
  • utiliser un support et un langage adapté

Quels outils utiliser pour communiquer à moindre coût

Je termine par les outils à utiliser, car ce n’est pas très original. Mais vous y trouverez peut-être des idées à piocher.

Site web et blog

Forcément… Je ne vais pas développer beaucoup car ce sont les outils phares à utiliser pour une TPE avec un budget limité pour communiquer. Ils peuvent être presque gratuits (environ 30 € par an) si on utilise un outil comme WordPress, avec son domaine et un hébergement de qualité. Comptez quand même 40 à 60 € en plus au départ pour un thème de qualité (template premium).

Mais il n’y a pas que WordPress… Si vous voulez mettre en place rapidement et simplement un site, que vos besoins sont modestes, ou que la technique et vous ça fait 3 : il y a des solutions telles que Jimdo. Ne radinez pas pour une centaine d’euros par an : le gain de temps est énorme, et la tranquillité d’esprit aussi. Vous aurez rapidement un site professionnel si vous le faîtes correctement (graphisme, textes…), qui vous permettra de chercher des clients au lieu de passer vos nuits à réparer une base de données, chercher d’où vient ce fichu bug, ou récupérer un site piraté.

Vous pouvez télécharger mon guide gratuit pour savoir comment créer un site efficace, ou me contacter pour un accompagnement.

guide gratuit pour créer un site pro efficace

Réseaux sociaux

Des outils gratuits mais chronophages, qui demandent une facilité d’expression. Ne vous lancez pas à l’aveuglette en vous disant que c’est simple : utiliser Facebook en mode professionnel n’a rien à voir avec sa version personnelle.

Prenez le temps de bien définir les outils adaptés à votre cible, et de soigner les visuels, la bio, vos publications, etc…

Vous pouvez également télécharger mon guide à ce sujet (mis à jour en avril 2017) :

guide réseaux sociaux

Soyez conscient que vendre via les réseaux sociaux n’est pas évident et prendra du temps. Il faudra fédérer une communauté avant d’espérer avoir des clients par ce biais là.

Le contenu gratuit

Qu’il s’agisse d’une série de vidéos, d’un guide, ebook, quizz ou autre, le contenu gratuit est LA bonne idée pour communiquer gratuitement. Il vous faudra du temps certes, mais vous gagnerez une audience ciblée, tout en récoltant des adresses mails en échange de l’inscription ou du téléchargement.

Je vous invite à voir mon article ici pour savoir comment créer un contenu gratuit efficace et le promouvoir.

Le SEO

Le référencement (être bien placé sur les outils de recherche comme Google) est utile surtout si vous avez une activité rare ou locale. Là oui, vous pouvez espérer être bien placé donc visible, gratuitement.

Sinon le SEO ne servira souvent pas à grand chose, à moins d’y consacrer pas mal de temps. Je vous invite à lire cet article pour en savoir plus.

Quant au SEA (annonces Google), je ne vous conseille pas de vous lancer là dedans si vous n’avez pas de très sérieuses connaissances en webmarketing (faîtes appel à un spécialiste), ou si le secteur est concurrentiel. Vous vous ruinerez sans résultats… Préférez les annonces Facebook, bien plus simples, très ciblées et moins coûteuses.

Les échanges de liens et annuaires

Une démarche qui prend du temps encore une fois, qui a en plus un véritable impact sur le SEO (Google prend en compte le nombre de liens de qualité pointant vers votre site). Mais il est plus intéressant d’être visible sur des sites ou blogs influents, avec des activités complémentaires mais non concurrentes. Vous profiterez ainsi de leur visibilité, et vice versa.

Les annuaires spécialisés (par exemple pour auto-entrepreneurs, par activité ou locaux) représentent une réelle source de trafic pour pas mal d’activités, car les clients potentiels iront en partie vous chercher sur ces outils. Surtout s’il s’agit d’une activité locale : praticiens, artisans, commerçants… Par exemple, ma meilleure cliente m’a trouvée sur un annuaire d’auto-entrepreneurs, avec une recherche locale. 

La vidéo, les outils d’animation

Vous le savez : la vidéo est LE truc qui marche en 2017, notamment le live. Je vous invite néanmoins à ne pas vous lancer n’importe comment et à lire cet article avant.

Si vous n’êtes pas à l’aise pour vous montrer (ce qui est mon cas), il existe des outils qui permettent de créer des animations vidéos, avec ou sans votre voix. Ils sont gratuits, simples à utiliser, et donnent vraiment une dynamique sur un site ou blog. Ils sont aussi adaptés à un partage sur les réseaux sociaux, pour vos ateliers, etc… Vous pouvez voir mon article ici pour découvrir ces outils.

 

L’infographie

Voici une petite chose, plutôt simple à réaliser et gratuite, qui peut avoir une grande viralité sur Twitter, Instagram et surtout Pinterest. Elle permet parfois de gagner des dizaines d’abonnés à votre blog ou sur vos profils sociaux, ce qui n’est pas négligeable. Voire de vendre des produits, si vous êtes commerçants ou si vous avez un site e-commerce.

Vous pouvez la réaliser facilement avec un outil comme Canva, qui reste mon préféré.

Personnalisez les couleurs selon votre charte graphique pour créer une identité visuelle que vos abonnés reconnaîtront ensuite dans un fil d’actualité. N’oubliez pas de mentionner votre site ou blog. Une infographie permet de montrer son savoir-faire mais surtout, son aisance à le partager, ce qui est un vrai « plus » dans pas mal d’activités.

Par exemple, Le monde s’éveille a réalisé une série de petites infographies de ce type sur Pinterest :

infographie Pinterest

Avec toujours ce même format, qui ont beaucoup plu. On a vu Pinterest inondé de ces petites images sur peu de temps (ce qui les rendait inévitables quand on s’intéresse au sujet), qui se sont énormément partagées et ont drainé beaucoup de trafic sur le site rapidement. Pourtant, ce n’est pas sorcier… C’est juste LA bonne idée, d’un contenu utile, agréable visuellement et simple à comprendre, que les gens ont eu envie de partager.

Les supports imprimés

Ils seront très importants si vous travaillez en local, ne les négligez pas. Carte de visite, flyer, dépliant, catalogue, affiche, marquage de véhicule, sur vitrine…

Ils vous seront utiles en rencontre de réseaux, de clients, chez des prescripteurs, mais aussi sur des foires ou salons, pour glisser dans un colis, dans des boîtes aux lettres, etc…

Si vous vendez des produits, soignez les étiquettes (on peut à présent en faire sur mesure pour un coût modeste) et n’hésitez pas à glisser une mini carte dans un colis, une idée recette / utilisation, ou un marque page. De petits « plus » peu coûteux, mais souvent conservés et appréciés. Faîtes le lien avec le digital en utilisant des QR codes pour router vers votre site ou blog, voire des vidéos.

carte de visite avec QR code

Et pensez aux autres outils imprimés, qui peuvent vraiment booster votre activité selon votre secteur à moindre coût : une pochette de documents à votre image, des clés USB ou magnets à laisser à vos clients (par exemple pour un dépanneur), un logo végétal dans vos locaux qui surprendra, des sacs à votre nom…

Les supports imprimés se gardent s’ils sont utiles ou de qualité, contrairement au web, qui ne laisse rien entre les mains. Alors soignez aussi les textures, les papiers, les effets ou finitions : ils ont un réel impact à la prise en main.

Les animations, ateliers ou conférences en présentiel, salons, foires

Si vous travaillez en local, il est souvent possible de louer un espace pour créer un événement, proposer un atelier, présenter ses produits ou vendre avec une boutique éphémère. Le faire à plusieurs rend le projet plus accessible financièrement. Un atelier ou conférence en présentiel ont un grand impact s’ils sont réussis, car ils permettent de valider votre savoir-faire, mais aussi et surtout, votre savoir-être. N’oubliez pas les supports papier ou autre, à laisser aux participants.

Les salons et foires sont l’occasion de rencontrer beaucoup de monde en peu de temps. Par exemple, mon client de « Je vends mon livre » a été débordé de demandes suite à sa participation au salon du livre !

Il faut prévoir sa présence soigneusement pour en profiter au mieux :

  • bien se renseigner sur le nombre de visiteurs, le coût du stand, l’emplacement…
  • annoncer sa présence sur son site, blog, sur les réseaux sociaux…
  • prévoir des supports et/ou échantillons à donner aux visiteurs
  • préparer son stand, qui peut être très simple mais accueillant et pratique
  • prévoir un moyen pour conserver les données sur les visiteurs, garder le contact
  • remercier suite à l’événement, souvent par mail, voire proposer une offre spéciale

La presse, la radio ou la TV locale

Les communiqués de presse sont intéressants, mais il faut avoir quelque chose de vraiment nouveau ou intéressant à proposer. Souvent ce sont les articles ou intervention d’expert qui vous apporteront le plus de visibilité et de crédibilité, gratuitement. Ils prouvent votre savoir-faire et votre aptitude à le partager.

Par exemple, Mély de Chaudron Pastel (naturopathe) a augmenté largement sa notoriété en étant interviewée par Fémininbio lors de sa sortie de son livre. Alexandra Le Dauphin a aussi largement promu son livre (Au boulot chômette) sur des radios et chaînes locales, en plus de nombreuses interviews et articles.

 

L’emailing

Une fois que vous avez créé votre liste d’abonnés (via Facebook, votre blog, les réseaux sociaux…), l’emailing demeure un outil gratuit (hors utilisation d’un outil payant type Mailchimp) et très efficace, au taux de conversion attractif.

Il faut présenter un contenu de qualité et à plusieurs reprises pour espérer obtenir des résultats (un prospect étant rarement prêt à acheter avant minimum 4 contacts). Mais si vous respectez la loi et votre abonné, vous pouvez espérer de larges retours en proposant une offre spéciale, une formation avec une durée limitée d’inscription, des articles de grande qualité, etc…

Le SMS

Encore très peu utilisé par les TPE, il est gratuit ou très peu coûteux, avec un excellent taux d’ouverture et de conversion.

Mais il faut avoir obtenu le numéro de mobile de vos contacts, ce qui n’est pas simple. Si vous avez un commerce, ce sera un outil très efficace pour proposer une offre spéciale et remplir un « moment creux », surtout avec la géolocalisation. Si votre cible est jeune, active, le SMS sera aussi très apprécié.

L’application mobile

Une vraie bonne idée quand l’activité s’y prête, et que l’on trouve une application vraiment fun ou utile à sa cible. Elle peut être développée à moindre coût et permettre de capturer des coordonnées ciblées, à coupler ensuite avec des notifications, du SMS ou de l’emailing. Vous trouverez un excellent article ici si ce sujet vous intéresse.

Événement, mécénat, sponsoring, street marketing

Je termine par ces outils qui représentent en général une somme plus élevée, mais qui peuvent être très intéressants pour une activité très locale (le budget sera moindre). S’associer à un événement ou à une cause (à choisir avec soin car ils doivent correspondre à vos valeurs) permet de gagner largement en visibilité grâce aux reportages, articles presse, etc… L’investissement peut être très modeste. Par exemple sur ma commune, des entreprises ont gagné pas mal de clients masculins en supportant l’équipe de foot locale, pour quelques centaines d’euros par an.

Quant au street marketing, forcément local, il demande vraiment de l’originalité (et de respecter la loi) mais peut ne pas coûter grand chose, à part une bonne idée. Il s’agit d’attirer l’attention dans la rue avec une animation, un atelier, la distribution de documents ou échantillons… Vous trouverez 70 idées pour vous inspirer ici.

Voilà, vous avez pas mal d’idées pour communiquer sans vous ruiner !

Vous en voyez d’autres ? Notez-les en commentaire !

Sandra PEREZ – Harmony Com

 

 

Harmony Com
email
The following two tabs change content below.
Sortie d'une école de commerce (marketing et gestion), après quelques expériences commerciales, je suis tombée dans le web dès 99. Webmaster freelance dès 2004, j'étais déjà spécialisée TPE ! Avec le web 2.0, j'ai repris une activité plus conforme à mes compétences : la communication pour TPE. Ma philosophie : du sur mesure qui va à l'essentiel ! Conseil / accompagnement - Rédaction commerciale - Social média - Print / logo
Vous avez aimé ? Laissez un commentaire, votre e-mail ne sera jamais utilisé !

Nom

Email

Site web

Previous Post
«
Next Post
»
Recevez les derniers articles chaque lundi, et rien d'autre !
Je m'abonne