. Comment être visible sur le web sans y passer trop de temps -

Comment être visible sur le web sans y passer trop de temps

Posted by Harmony Com 0 comments

Vous vous demandez sûrement comment être visible dans cette jungle inextricable qu’est devenu le web… Il y a des articles partout, des vidéos, des publicités, des tonnes de publications sur chaque réseau social.

Il est normal de se sentir parfois découragé en se disant « mais comment font-ils » ? En regardant ceux qui sont déjà « installés » dans leur activité, voire des références.

Alors soyons clairs : ils n’ont pas réussis en 1 mois, quoi qu’on vous dise. C’est du travail et de la persévérance, j’ai toujours prévenu à ce sujet. Il existe néanmoins un minimum de méthode (oserais-je parler de stratégie ? Non ne partez pas !) et quelques astuces pour ne pas y passer ses nuits. En voici quelques unes.

visibilité web

Cibler

Oui, vous l’avez déjà lu, et vous le relirez encore X fois. Car c’est indispensable pour ne pas perdre son temps sur le web.

Il ne s’agit pas de se prendre la tête pendant des jours. Juste de définir quelques éléments, qui seront les fondations de votre maison, votre présence web :

  • qui voulez-vous vraiment attirer ?
    Ayez une idée claire des clients avec lesquels vous souhaitez travailler et mettez-vous dans leur peau. Concernant votre activité : qu’en pensent-ils ? Quels éléments les intéressent le plus ? Quelles sont les questions récurrentes chez vos contacts / prospects, leurs problèmes ou besoins principaux ? Quels freins évoquent-ils pour acheter vos produits ou service (temps, argent, pas confiance…) ?

    Vous aurez là une excellente base de travail (voir les personas pour développer ce point)
  • quels sont vos points forts concernant le web, vos attraits naturels ?
    Vous adorez écrire ? Vous faîtes plutôt de superbes photos, vous êtes très à l’aise en conférence, en vidéo, plutôt à la radio donc avec possibilité de podcast ? Vous pouvez faire des illustrations ou infographies facilement ?

La présence web n’a pas à être un chemin de croix. Vous pouvez y prendre plaisir si vous faîtes les bons choix au départ. Alors partez toujours de vos clients potentiels et de vous, pour trouver un élément au milieu qui crée le lien. Les techniques et les outils viennent ensuite naturellement.

être visible sur le web

Aller à l’essentiel

Vous savez à présent qui vous souhaitez attirer et quelles sont vos aptitudes naturelles avec Internet. Alors trouvez les outils :

  • que votre cible utilise (inutile de vous épuiser sur Instagram si votre cible est sur LinkedIn ou aime les articles de fond)
  • qui correspondent à vos aptitudes

Vous avez une plume ? Pensez de suite au blog. Vos photos ont du chien, un « petit plus » qui n’appartient qu’à vous ? Vous avez vos chances sur Instagram si votre cible l’utilise. Vous pouvez faire du live sans problème ? Allez vers Facebook, etc…

Soyez logiques dans vos choix mais en partant de vous. Ne vous forcez pas à utiliser des outils pour lesquels vous n’avez aucun attrait, donc à priori, aucun talent réel. Car ce sera insuffisant pour « percer » et avoir une présence vraiment utile en excellant. Traduction : vous perdrez votre temps. Il y a toujours un outil qui sera à la fois agréable pour vous, et utilisé par votre cible. Misez plutôt sur celui-ci, même si vous pouvez être obligé(e) de créer une page Facebook « pour la forme » (son animation prend très peu de temps).

Je l’ai toujours dit : mieux vaut utiliser 2-3 outils parfaitement (voire un seul parfois) que « bidouiller » sur 8 en passant tous les 4 dimanches.

Vous serez plus inspiré(e) et surtout vous trouverez votre marque, votre « patte » plus facilement. En créant une identité, vous attirerez forcément à vous des personnes sur la même longueur d’ondes. C’est ce que j’appelle le « tri sélectif » ! Vous éloignerez naturellement les personnes qui ne sont pas en résonance avec vos idées, vos valeurs. Mais justement, il faut pouvoir les exprimer, les montrer, pour qu’elles fassent ce tri et attirent les bonnes personnes. Et sur un outil que vous n’aimez pas, avec des techniques que vous ne maîtrisez pas, vous avez très peu de chances d’y parvenir.

Alors choisissez les outils qui sauront porter vos couleurs et vous aider naturellement à vous démarquer. 

choisir ses outils web

Rester sur un discours de base

La communication n’est rien sans un brin de marketing (ne partez pas, on parle juste de bon sens commercial !). Il est important de savoir précisément :

  • ce que vous souhaitez vendre (donc une offre claire et précise)
  • comment vous voulez le vendre (ton, visuels, canaux…)
  • quel est votre « plus », votre différence (ce qui vous démarque de la concurrence)

Mettez-vous ensuite dans la peau de votre client potentiel en vous demandant :

  • à sa place, quels éléments m’intéresseraient le plus dans cette offre (essayez d’être impartial ou demandez une aide extérieure neutre) ? Quels critères me la feraient acheter ?
  • à sa place, quels éléments me feraient douter, hésiter voire renoncer à l’achat ?

Vous allez ainsi définir :

  • les éléments qui intéressent le plus cette cible (photos funs, vidéos conseils, tutoriels, recettes…) et autour desquels bâtir votre communication (articles, publications sociales, vidéos, podcasts, infographies…)
  • des mots clés que ces clients potentiels vont utiliser sur les outils de recherche ou sur les réseaux sociaux (hashtags)
  • les éléments qui représentent un frein, qui peuvent aussi faire l’objet d’articles, vidéos, etc…, pour lever les barrières

Il est essentiel de savoir où vous voulez aller précisément et comment. Si vous souhaitez aller à Lyon sans carte ni GPS, et sans même savoir quel véhicule utiliser, ça va être compliqué… Ne comptez pas sur les autres, la mode, ce qui se dit et « le pif ». Vous avez toutes les chances d’y passer un temps dingue pour des résultats décourageants.

La stratégie peut être très simple, logique : c’est juste un plan, une carte pour ne pas se perdre.

Vous allez ainsi être efficace dans votre présence en ne vous dispersant pas, en ne gaspillant pas votre énergie, votre temps… et votre talent.

identité entreprise

© Harmony Com

Respecter un rythme… sans être obnubilé

Pour être visible sur le web sans trop d’efforts, il faut cibler et être régulier.

Si vous procédez par à coups, avec des moments où vous êtes trop présent(e) et saturez votre audience, puis des moments de complète absence (genre 20 tweets un jour et rien pendant 15 jours), vous ne pouvez créer du lien et acquérir une communauté fidèle, engagée. Ce sera du temps perdu, etvous ne donnerez pas une bonne image en plus.

Il faut être réaliste : certains outils demandent plus de présence que d’autres. Ce n’est pas avec 3 photos par mois sur Instagram que vous allez percer, ou 3 tweets par semaine.

Donc fixez un « minimum vital » dès le départ et tenez-vous-y. Marquez-le, faîtes un post à côté du PC ou autre. Mais ne laissez pas de côté votre présence web sinon vous trouverez toujours une bonne excuse pour ne pas vous en occuper.

Par exemple sur ce blog, j’essaye de publier au moins un article par semaine. S’il y en a plus de 400 aujourd’hui (si, même moi je suis étonnée !) et que ce blog a une petite notoriété (bon petite on est d’accord, mais solide), c’est grâce à cette régularité. Et au fait de rester centrée sur ce qui vous intéresse, vos besoins. Cette présence régulière et ciblée améliore aussi le référencement (on vous trouvera sans que vous ayez à « pousser » l’info = gain de temps à terme) et apporte une communauté fidèle (je dois avoir moins de 5 désabonnements par an !).

Ensuite bien sûr, il y a les très grosses semaines ou les problèmes imprévus, qui se mettent en travers de ce rythme idéal. C’est normal, nous ne sommes pas des machines. Inutile de publier à tous prix quand on est épuisé, sur les nerfs, etc…

Mais en dehors de ces cas, il est important de s’y tenir et d’organiser son planning sur cette base. Et non de caser le travail sur sa visibilité dans les rares trous disponibles. Elle est souvent l’outil majeur pour trouver des clients de nos jours : faîtes-en votre priorité si c’est le cas. 

Tirer parti des moments calmes

Nous avons tous aussi des périodes creuses. C’est le moment de prévoir les périodes plus chargées en :

  • optimisant son site ou blog
  • écrivant des articles, ou au moins en notant des idées d’articles (par exemple j’ai 20 brouillons de secours avec des titres uniquement)
  • créant des visuels en stock (par exemple avec Canva ou PlaceIt), faciles à placer ensuite sur les réseaux sociaux
  • créant une infographie, etc…

Vous trouverez ici des idées qui prennent peu de temps, pour en gagner ensuite.

communication pour TPE

Exemple d’image réalisée avec PlaceIt

C’est aussi le moment de faire le point, d’analyser ce qui marche ou non et de corriger le tir.

Plus vous comprendrez votre communauté, plus vous produirez du contenu qui lui plait vraiment, moins vous aurez besoin d’en faire pour être visible. Donc prenez du recul au moins 2-3 fois par an pour vérifier que vous ne brassez pas de l’air. Élaguez : laissez tomber ce qui ne marche pas et concentrez-vous sur ce qui cartonne pour lui donner plus poids. Rappelez-vous du Principe de Pareto : 20 % du travail donne 80 % des résultats ! 

Le web est comme un jardin (j’adore jardiner, bio of course) : inutile d’espérer des courgettes en 2 semaines. Il faut un minimum de temps, de régularité dans les soins et d’observation pour voir à temps la maladie, les attaques de bestioles, etc… Et cibler les traitements. Mais il est aussi inutile de planter des courgettes (très gourmandes en eau) en plein désert.

Alors pour rappel :

  • étudiez le terrain au préalable
  • plantez les bonnes graines au bon moment
  • prenez soin des plantes, autrement dit de votre communauté (régularité, échange)
  • observez, soyez à l’écoute de ce qui marche ou non, des problèmes, critiques…
  • et corrigez au besoin

En prenant un peu de temps pour faire le point, vous en gagnerez ensuite beaucoup et obtiendrez une belle récolte !

Conclusion

Vous l’avez compris, il n’y a pas de recette magique ni à l’inverse un travail monstre forcément. Il est plutôt question de partir de soi et ses clients potentiels, s’organiser un minimum, de bon sens et de persévérance. Si vous regardez les entrepreneurs qui « réussissent » (même si ce mot ne veut pas dire grand chose dans l’absolu, voir article ici), ce sont des personnes « stratégiques ». Elles ne font rien par hasard. Elles ont un plan et elles s’y tiennent. Elles ne se laissent pas perturber par Facebook, le portable, ce que prêche Paul ou Pierre, le nouvel outil à la mode…

Et elles ne travaillent pas forcément plus, au contraire ! Certaines personnes ont acquis une communauté pas forcément énorme mais très qualitative (ce qui signifie des clients potentiels et non des « curieux ») avec quelques vidéos, 2-3 webinaires, un guide d’excellente qualité… Ensuite c’est l’effet boule de neige, il suffit souvent de peu pour entretenir la flamme. 

Pour être visible sans perdre son temps, il faut d’abord en prendre un peu (du temps)…

Pour cadrer, cibler un minimum et faire son plan de route. Vous gagnerez ensuite un temps énorme mais surtout, vous aurez bien plus de résultats ! Sinon il y a de fortes chances que vous vous découragiez rapidement, ce serait dommage.

Sandra PEREZ – Harmony Com

 

Harmony Com
email
The following two tabs change content below.
Sortie d'une école de commerce (marketing et gestion), après quelques expériences commerciales, je suis tombée dans le web dès 99. Webmaster freelance dès 2004, j'étais déjà spécialisée TPE ! Avec le web 2.0, j'ai repris une activité plus conforme à mes compétences : la communication pour TPE. Ma philosophie : du sur mesure qui va à l'essentiel ! Conseil / accompagnement - Rédaction commerciale - Social média - Print / logo
Vous avez aimé ? Laissez un commentaire, votre e-mail ne sera jamais utilisé !

Nom

Email

Site web

Previous Post
«
Next Post
»
Recevez les derniers articles chaque lundi, et rien d'autre !
Je m'abonne