. 6 points clés pour un site web efficace (avec infographie) -

6 points clés pour un site web efficace (avec infographie)

Posted by Harmony Com 2 comments

Le site web est souvent le pilier de la communication d’une TPE. Peu coûteux, il est au centre de la stratégie digitale, qui permet à moindre coût de se faire connaître, gagner des clients, fidéliser, etc…

Mais comment avoir un site web vraiment efficace pour son entreprise, surtout si on le réalise soi-même ?

J’ai été webmaster pendant presque 10 ans et travaille sur le web depuis 99 : ce sont souvent les mêmes problématiques qui reviennent. Alors voici 6 points clés pour votre site.

Pour rappel, vous trouverez ici un article complet pour créer un site web efficace.

6 clés site web efficace

Choisir le bon outil

Pourquoi prendre une Ferrari si vous avez besoin (et les moyens) d’une petite citadine ?

Ne vous jetez pas sur WordPress : oui c’est un outil génial, mais très compliqué si l’on veut créer un site de qualité correcte, qui ne se fera pas pirater en 2 jours entre autres… Voyez ces 3 articles pour précisions à ce sujet :

Vous gagnerez beaucoup de temps par la suite en prenant soin de choisir la bonne solution dès le départ. Il vaut souvent mieux payer une solution quelques dizaines d’euros par an, et se décharger de tout ce qui est technique / maintenance.

Le temps d’affichage d’un site et sa disponibilité étant des critères importants pour Google, choisissez une solution en ligne de qualité, ou un bon hébergement si vous utilisez un CMS (outil de gestion de contenu tel que WordPress, joomla, drupal…).

Choisir le bon template / graphisme

Le graphisme est un élément essentiel pour un site Internet : beaucoup de visiteurs quittent un site seulement à cause d’un graphisme désagréable. La moindre des choses est d’harmoniser les couleurs en fonction du logo, ou de créer une charte graphique cohérente avec ses goûts certes, mais surtout :

  • avec son activité (les couleurs ont une signification : on ne va pas mettre un rose layette en métallurgie par exemple)
  • avec ses cibles commerciales

Le template (thème) étant incontournable pour de nombreux outils, il est important car il n’agit pas que sur l’esthétique. Il va définir la mise en page globale du site, avec des éléments capitaux : menus, header (haut de page), footer (pied de page) notamment.

Il faut donc penser auparavant au contenu à intégrer et aux menus nécessaires, pour choisir un template qui convient à ses besoins, et non celui à la mode. Un thème responsive design (qui s’adapte aux diverses tailles d’écran, donc aux smartphones et tablettes) est fortement conseillé, ou une version mobile du site (comme sur ce blog).

Pour WordPress ou ce type d’outil (appelé CMS) : attention aux thèmes gratuits, qui peuvent être de mauvaise qualité, laisser des portes grandes ouvertes aux pirates, ou contenir du code malveillant. Un thème premium est souvent préférable, car il bénéficiera d’un support et de mises à jour.

graphisme

Un graphisme agréable et pertinent

Un thème de qualité aura aussi un code optimisé pour :

  • le référencement (SEO)
  • l’ajout d’extensions (plugins)
  • la compatibilité d’affichage sur divers navigateurs, mais aussi sous Androïd, etc…

Pour finir, un bon template assure un affichage rapide : 40% des visiteurs quittent un site s’il met plus de 3 secondes à se charger !

Enfin, méfiez-vous des thèmes en anglais (si vous ne maîtrisez pas l’anglais web) ou surchargés de fonctionnalités (sous WordPress en particulier), qui sont souvent inexploitables au final pour un néophyte. Notez que côté thèmes WordPress, cocorico (!), Thèmes de France propose des thèmes (gratuits et payants) tout en français, simples mais de bonne qualité, avec support. Peu de choix pour l’instant, mais une excellente solution pour les néophytes qui s’aventurent sur WordPress.

L’ergonomie

Derrière ce mot barbare se cache tout simplement le fait de réaliser un site accessible (qui s’affiche correctement sur divers écrans, systèmes et navigateurs), avec une navigation claire.

Au delà du template, les menus sont capitaux : le visiteur doit de suite les trouver, et les déchiffrer facilement. La navigation doit être logique, évidente, même pour le mobinaute dans le métro.

Choisissez des mots courts et évocateurs pour votre cible commerciale, pas pour des professionnels du métier. Et hiérarchisez de façon logique avec des sous-pages, ou d’autres menus si nécessaire.

Exemple de menu type pour un site pour une TPE :

  • accueil
  • présentation
  • prestations ou produits (avec sous-pages)
  • références / réalisations / portfolio
  • contact

N’oubliez pas les mentions légales, obligatoires, ou la déclaration à la CNIL si vous recueillez des données (avec une newsletter par exemple).

Les textes

C’est seulement à présent qu’on s’attaque au contenu avec les textes et les visuels.

Sur le web, on ne rédige pas comme sur papier. Etudiez la rédaction web, pour produire des textes adaptés :

  • commencez par l’essentiel : on perd des visiteurs au fil de la page, les détails viennent en dernier (pyramide inversée)
  • aérez, hiérarchisez et faîtes court : titres, sous-titres (très utiles pour le référencement, balises H1, H2…), listes à puces, numéros, gras…
  • conservez une uniformité de police et couleurs (2-3 maximum) sur tout le site
  • travaillez bien vos mots clés, avant même de commencer le site, et répétez-les sans abuser

Ecrire pour le web

Et surtout, pensez « bénéfice client » ! Autrement dit : donnez à votre client potentiel ce qui va l’intéresser, le « plus » pour lui. Et non une longue tirade de qualités techniques. Adoptez un langage adapté à votre cible : inutile de débiter tout le jargon pour épater la galerie, il fera fuir le visiteur !

On commence donc souvent par interpeller le visiteur en posant une question, en lui parlant d’un de ses problèmes, pour montrer qu’on le comprend. Et ensuite seulement, on propose une solution avec ses prestations ou produits.

Pensez à :

  • vous présenter clairement, pour rassurer
  • donner votre « plus » par rapport à la concurrence
  • justifier votre expertise : diplômes, expériences, témoignages clients, publications…

Le site doit penser au visiteur avant tout (oui ça semble évident, mais dans les faits, beaucoup de sites de TPE ne le font pas !), et à lui fournir une information de qualité, qui l’intéresse. 2 mots que je répète souvent : rassurer et séduire.

Les textes sont capitaux pour le référencement : soignez-les.

Choisir des visuels attractifs et adaptés

Une image vaut mille mots : c’est particulièrement vrai sur le web. Les gens sont pressés, peu attentifs, regardent le site sur un mobile, etc… Ils seront plus facilement « accrochés » par une image ou une vidéo que par un long texte.

On utilise donc des visuels pour résumer le texte, aérer et capter / retenir l’attention du visiteur.

Ces visuels doivent :

  • si possible, être aux couleurs de l’entreprise (jouez avec des solutions comme Canva)
  • être de qualité et évocateurs
  • respecter les droits d’auteur
  • retravaillés en format et compression, pour se charger rapidement (par exemple, avec Picmonkey)

Pour optimiser le référencement, pensez à :

  • leur donner un titre clair, avec mots clés : par exemple « decoration-chambre » au lieu de DSC000126. Choisissez des mots de préférence sans accent, espace ou autre caractère spécial (juste un tiret et des chiffres au besoin)
  • leur ajouter une balise « ALT » (texte alternatif) pris en compte pour le référencement (et utiles pour les malvoyants)

Ces visuels peuvent être des images, photos, mais aussi des vidéos, infographies, slides…

Tisser sa toile

Un site basique est impossible à référencer correctement dans bien des cas. Inutile de compter sur Google pour vous apporter des visiteurs pertinents !

Un site seul sera donc souvent invisible. Il faut le faire vivre en tissant une toile qui va drainer des visiteurs vers lui :

  • blog
  • réseaux sociaux
  • échange de liens de qualité
  • signature dans la participation à des forums, blogs
  • interviews, articles invités sur d’autres sites ou blogs
  • vidéos Youtube, slide (avec Slideshare), podcasts
  • lien dans la signature e-mail
  • adresse du site sur les documents print, voire les véhicules, etc…

C’est cet ensemble (qui doit être cohérent) qui va rendre le site visible et vraiment efficace pour l’entreprise, tout en boostant son référencement (SEO). Vous aurez ainsi bien plus de chances d’apparaître sur les bons mots clés sur un outil de recherche. Ce n’est pas pour rien si l’ont trouve souvent un profil de réseau social ou un article du blog, avant le site web de l’entreprise.

Voilà les 6 clés pour offrir à votre entreprise un site vraiment professionnel et efficace !

Vous avez apprécié cet article ? Laissez un commentaire SVP et partagez :-)

 

Sandra PEREZ – Harmony Com
Spécialiste en communication pour TPE

site web efficace

 

Harmony Com
email
The following two tabs change content below.
Sortie d'une école de commerce (marketing et gestion), après quelques expériences commerciales, je suis tombée dans le web dès 99. Webmaster freelance dès 2004, j'étais déjà spécialisée TPE ! Avec le web 2.0, j'ai repris une activité plus conforme à mes compétences : la communication pour TPE. Ma philosophie : du sur mesure qui va à l'essentiel ! Conseil / accompagnement - Rédaction commerciale - Social média - Print / logo
2 Comments
Mai 19, 2015
1:48

Merci Sandra, pour tous les points cités, qui commencent à fonctionner pour Objectif Seychelles à qui vous avez donner votre temps et vos conseils par le biais de Harmony Com.

Mai 19, 2015
4:25

Merci Brigitte :-)

Vous avez aimé ? Laissez un commentaire, votre e-mail ne sera jamais utilisé !

Nom

Email

Site web

Previous Post
«
Next Post
»
Recevez les derniers articles chaque lundi, et rien d'autre !
Je m'abonne